AccueilEconomieIndustrieCARA et le cluster MAD décident de rouler ensemble

CARA et le cluster MAD décident de rouler ensemble

CARA, le pôle de compétitivité lyonnais dédié à la mobilité, ajoute une dimension durable à sa panoplie et ouvre de nouveaux horizons aux acteurs de la filière vélo.
CARA et le cluster MAD décident de rouler ensemble
Photo Cluster MAD - 15 000 vélos pourraient sortir chaque année de la Manufacture des mobilités actives et durables

EconomieIndustrie Publié le ,

Terre de mobilité historique, avec des acteurs industriels, académiques et institutionnels, la région Auvergne-Rhône-Alpes n’a pas manqué le train des nouvelles mobilités. Elle vient encore de confirmer cette capacité à prendre en compte les défis environnementaux actuels et futurs, avec l’intégration, le 1erjanvier, du cluster MAD (Mobilité Active et Durable) au sein du pôle de compétitivité CARA.

Officiellement créé en juin 2020, le premier nommé réunit 107 adhérents, qui viennent désormais gonfler les effectifs de CARA, déjà riches de 270 adhérents.

En absorbant le cluster MAD, CARA affiche son ambition de fédérer l’ensemble des professionnels pour ne former qu’un seul écosystème des mobilités et systèmes de transport en Auvergne-Rhône-Alpes.

Baptisé CARA Active Mobility, l’ancien cluster constitue désormais l’une des six filières animées au sein de CARA : automobile, véhicule industriel, transport aérien guidé, fluvial, ferroviaire, mobilité active. Vincent Monatte, directeur de la société Velogik, a été nommé vice-président Filière Mobilité Active du pôle de compétitivité CARA.

Un tiers lieu dédié aux mobilités actives à Villeurbanne

"Mon rôle sera de travailler sur les collaborations et synergies entre le monde de la mobilité active et les adhérents des filières historiques de CARA, détaille-t-il. La mobilité active a besoin de s’appuyer sur des filières complémentaires pour continuer son essor. Et un siège au bureau de CARA, en tant que vice-président, sera l’occasion d’associer ce mouvement au sein de projets et d’innovations inclusives. L’ensemble de notre écosystème de la mobilité active et durable va grandir dans le cadre de cette fusion."

Soucieux, bien avant de rejoindre CARA, de travailler à la relocalisation de la production de vélos, les adhérents de CARA Active Mobility s’installeront dès le mois d’avril au Carré de Soie, à Villeurbanne, dans un espace dédié.

Le CARA planche sur la pénurie des composants

Baptisé Manufacture des mobilités actives et durables, ce tiers lieu abritera d’emblée l’Usine à Vélos. Cette coopérative réunit six fabricants (AddBike, A Fond Gaston, Bénur, Cyclick, Vépli, B2ebike), un industriel spécialisé dans l’assemblage de vélos (MILC) et CARA. Elle se fixe pour objectif la fabrication de 15 000 vélos par an à horizon de trois ans.

Dans le même temps CARA Active Mobility planchera sur deux autres dossiers majeurs. La pénurie de composants, en premier lieu, qui impacte lourdement l’industrie du cycle. Le développement des compétences sur le territoire, ensuite, qui constitue aujourd’hui un enjeu d’avenir majeur pour la filière.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?