Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Capio et Résamut unissent leurs différences sur le futur Médipôle de Villeurbanne

le - - Economie

Capio et Résamut unissent leurs différences sur le futur Médipôle de Villeurbanne
Photo DR - Perspective Me?dipo?le Lyon - Villeurbanne

Lancé depuis 4 ans, le projet de Médipôle Lyon - Villeurbanne, réunissant sur un seul et même site 7 structures du monde privé et du monde mutualiste, aboutira en fin d'année. Un projet unique en France.

Antoine Catinchi, directeur général de Résamut, le rappelle avec une certaine fierté : « Le Médipôle Lyon – Villeurbanne constituera un exemple unique de coopération entre un acteur privé, le groupe Capio, et un groupe mutualiste. » Une mise en commun de moyens qui débouchera à la fin du mois de novembre 2018 sur la livraison d'un pôle hospitalier proposant 740 lits et places, soit l'offre de soins la plus importante de la région en dehors des hôpitaux publics.

Initié en 2014, avec le dépôt de permis de construire, le projet permettra de regrouper 7 structures (*) sur un site unique totalisant 60 000 m2. Un investissement global de l'ordre de 200 M€, dont 102 M€ pour l'immobilier. A sa mise en service, le Médipôle Lyon – Villeurbanne rassemblera 1 500 professionnels de santé et 250 praticiens, représentant toutes les spécialités médicales et chirurgicales.

La stratégie des deux acteurs engagés dans le projet a concordé avec la volonté de l'ARS (Agence Régionale de Santé), qui appelait dès 2012 à la modernisation de l'offre hospitalière sur l'ensemble du territoire. « Nous étions confrontés au même besoin de rénovation et de modernisation de notre offre hospitalière », admet Antoine Catinchi, évoquant notamment la Clinique Mutualiste de Lyon et la Clinique du Tonkin. Cette prise de conscience a débouché sur un projet inattendu et audacieux. « Nous gardons certes tous notre identité et notre autonomie juridique, mais il a quand même fallu rapprocher des cultures différentes », souligne Nicolas Carrié, directeur général de Capio Tonkin Grand Large.

De l'avis des deux dirigeants, les complémentarités sont cependant bien réelles et la mise en œuvre du projet favorisera l'efficience de l'offre de soins. Chaque année, le Médipôle Lyon – Villeurbanne devrait totaliser quelque 50 000 séjours d'ambulatoire, 28 500 séjours d'hospitalisation complète et 51 000 journées d'hospitalisation en SSR (Soins de Suite et Réadaptation). Les premiers patients devraient être accueillis dès le 2 janvier 2019.

(*) Clinique Mutualiste de Lyon, Clinique de l'Union, SSR Les Ormes, SSR Pédiatrique de la Fougeraie, SSR Centre Bayard, pour Résamut - Clinique du Tonkin et Clinique du Grand Large, pour le Groupe Capio.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer