AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienCancer de la peau : à Lyon, Clinimeca démocratise le diagnostic

Cancer de la peau : à Lyon, Clinimeca démocratise le diagnostic

Dans le cadre de l’appel à projets Innovation Clinique et en lien avec le dépistage des cancers de la peau, les Hospices Civils de Lyon et Lyonbiopôle ont accordé 100 000 euros à Clinimeca.
Yannis Robin-Lespinasse, co-fondateur et directeur des opérations d’Oncomeca
© CEG - Yannis Robin-Lespinasse, co-fondateur et directeur des opérations d’Oncomeca

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Le projet Clinimeca est porté par le Pr Luc Thomas du service de dermatologie de l’hôpital Lyon Sud et par la start-up lyonnaise Oncomeca. Objectif : développer un outil de dépistage précoce des cancers de la peau qui touchent chaque année 80 000 personnes en France.

"Le dispositif fonctionne par simple pression sur le grain de beauté. Les données récupérées par notre capteur breveté sont envoyées à une IA qui rend un diagnostic fiable en temps réel. Les mélanomes sont privilégiés comme premier cancer cible car plus dangereux, mais les versions ultérieures de l’appareil permettront de classer tout type de cancers. D’après nos premiers essais, nous estimons que l’appareil est en capacité de diagnostiquer des mélanomes dès le stade 1", explique Yannis Robin-Lespinasse, co-fondateur et directeur des opérations d’Oncomeca.

Cancers de la peau : mise sur le marché du dispositif en 2025

L’outil est d’ores et déjà fonctionnel et opérationnel, mais la réglementation contraint les étapes de développement. "Le soutien de 100 000 € sera alloué principalement à une étude clinique conduite par le Pr. Thomas et son équipe des HCL. Jusqu’à présent, 250 000 € ont été investis en R&D pour le capteur et la fabrication du prototype utilisé dans l’étude clinique", précise Yannis Robin-Lespinasse qui ajoute qu’une seconde étude clinique internationale devra être menée en 2023.

La mise sur le marché définitive de l’appareil avec classification de tous les cancers est prévue à l’horizon 2025. "Notre dispositif s’adresse à tout personnel de santé habilité qui n’est pas spécialiste. Les pharmaciens sont, par exemple, une cible privilégiée", fait savoir le directeur des opérations.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?