Notice: Undefined property: stdClass::$autprenom in /data/web/owo/www/app/views/Layout_tpl.php on line 169

Notice: Undefined property: stdClass::$autnom in /data/web/owo/www/app/views/Layout_tpl.php on line 169
AccueilActualitéCaluire-et-Cuire, Tassin-la-Demi-Lune, Charbonnières-les-Bains, Sainte-Foy-lès-Lyon..., ces villes où l'immobilier s'emballe autour de Lyon

Caluire-et-Cuire, Tassin-la-Demi-Lune, Charbonnières-les-Bains, Sainte-Foy-lès-Lyon..., ces villes où l'immobilier s'emballe autour de Lyon

Le groupe SeLoger a publié des statistiques attestant d'une envolée des prix de l'immobilier dans certaines communes de la première couronne lyonnaise.
Caluire-et-Cuire, Tassin-la-Demi-Lune, Charbonnières-les-Bains, Sainte-Foy-lès-Lyon..., ces villes où l'immobilier s'emballe autour de Lyon
© Google maps Streetview - A l'image de Caluire-et-Cuire, de nombreuses communes de la première couronne voient les prix de l'immobilier s'envoler.

Actualité Publié le ,

Les prix de l'immobilier explosent dans de nombreuses communes proches du centre de Lyon, selon une étude réalisée par le groupe SeLoger. Ce dernier a établi une liste des villes de la proche périphérie les plus prisées depuis le premier confinement de mars 2020.

Il en ressort que si la hausse moyenne des prix à Lyon s'élève à 8,5 %, elle atteint des sommets dans plusieurs villes de la première couronne, comme Charbonnières-les-Bains, Caluire-et-Cuire ou encore Sainte-Foy-Lès-Lyon qui voient leur prix au mètre carré s’envoler selon les statistiques établies par SeLoger.

"La crise sanitaire a rappelé le besoin d'être bien chez soi aussi bien en ce qui concerne l'espace de vie que le cadre et le besoin d'espaces extérieurs. Combiné à la flamblée des prix à Lyon, ce phénomène a fait que certaines villes autour de la capitale des Gaules émergent davantage et voient leurs prix immobiliers s'envoler", analyse Séverine Amate, porte-parole chez SeLoger.

Charbonnières-les-Bains toujours plus chère

A Charbonnières-les-Bains, malgré des prix au m2 déjà très élevés, ceux-ci ont encore augmenté de 26 % en douze mois. "Il faut en effet compter de 4 837 à 6 096 €/m² pour un appartement et de 3 456 à 4 995 €/m² pour une maison", souligne SeLoger.

Cette surchauffe est liée à l'absence de biens en vente en grand nombre. Quant aux rares programmes immobiliers neufs, ils peuvent atteindre la barre de 6000 euros du m2.

A Caluire, les maisons ont la cote

Même tendance à Caluire-et-Cuire où les prix ont augmenté de plus de 20 % en un an. Il faut compter entre entre 3 801 et 5 859 €/m² pour un appartement et 4 033 à 6 195 €/m² pour une maison. La commune de 40 000 habitants affiche pour particularité de disposer d'un marché de maisons assez conséquent au regard de sa proximité avec Lyon.

"C’est globalement tout le plateau de Caluire qui prend le plus de valeur : de Cuire jusqu’à Montessuy, en passant par Pasteur - Margnolles et bien sûr le centre", analyse SeLoger.

Tassin-la-Demi-Lune, un marché toujours dynamique

Tassin-la-Demi-Lune n'est pas à l'écart du phénomène, avec là aussi des prix qui ont augmenté d’environ 20 % sur un an.

"Bien qu’un peu plus de 300 appartements anciens et une soixantaine neufs soient actuellement en vente, les T3 récents s’affichent à plus de 300 000 €, si ce n’est pas 400 000 € en particulier sur la partie Ouest de Tassin. (...) Les T4 à partir de 300 000 € nécessitent un rafraîchissement, sinon il faut plutôt compter aux alentours de 500 000 €", précise SeLoger. "Comptez en moyenne 5 837 €/m² pour un appartement. Du côté des maisons, très rares à la vente, il faut compter sur un budget d’environ 1,5 million d’euros."

A Sainte-Foy-lès-Lyon, les maisons sur le plateau très recherchées

Selon les données recueillies par SeLoger, la hausse des prix est à peine moins forte à Sainte-Foy-lès-Lyon (+ 18 % sur un an). "Une dynamique qui s’explique par l’engouement autour des maisons, qui composent encore un quart des logements de la commune."

Les maisons du situées sur le plateau se négocient rarement en dessous du million d'euros, celles surplombant la Saône faisant quant à elle partie d'un marché d'exception. 

Pierre-Bénite, un peu plus accessible

Si les prix sont orientés à la hausse à Pierre-Bénite (plus de 20 % en un an), le marché demeure un peu plus accessible : en moyenne 2 807 €/m² pour un appartement et 3 319 €/m² pour une maison.

Avec l'arrivée prochain du métro B dans la commune de Saint-Genis-Laval, la tendance à la hausse devrait se poursuivre selon SeLoger.

 

 

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?