AccueilServicesCaisse d'Epargne Rhône Alpes : de l'incubateur au hub

Caisse d'Epargne Rhône Alpes : de l'incubateur au hub

Le renaming de l'incubateur de la Caisse d'Epargne Rhône Alpes B612, devenu Hub 612, est synonyme d'un redéploiement de l'offre d'accompagnement des start-up.
Caisse d'Epargne Rhône Alpes : de l'incubateur au hub

EconomieServices Publié le ,

La théorie de l'effectuation se fait jour avec l'émergence du Hub 612, le nouveau nom de la structure d'accompagnement des start-up de la Caisse d'Epargne Rhône Alpes. Développée au début des années 2000 par la chercheuse indienne Saras Sarasvathy, cette approche démontre que les entrepreneurs qui ont réussi à développé leur business n'ont pas suivi un cursus classique de création d'entreprise : idée, étude de marché, business plan puis recherche de financements…

« Cette nouvelle identité traduit un changement de comportement des porteurs de projets dont les besoins ont évolué. Ils ne recherchent plus forcément l'incubation. C'est pourquoi nous avons développé aussi un accélérateur, le conseil et que nous allons doper l'offre de financements » explique Cédric Nieutin, directeur du Hub 612 qui présentait le 28 octobre à Lyon ce renaming.

Créé à Lyon en 2016 sous l'impulsion de Stéphanie Paix alors présidente du directoire de la Caisse d‘Epargne Rhône Alpes, l'ex- B612 a accompagné 13 start-up (fintech et assurtech) pour près de 2 M€ (Soit environ 150 000 par projets). Des financements toujours couplés à d'autres, de type bpifrance par exemple.

La structure (basée à Lyon, Grenoble et Lausanne) a donc aujourd'hui évolué pour coller aux attentes des nouveaux entrepreneurs : « Nous accompagnons l'individu dans sa globalité en évitant les process trop systématiques. Nous faisons du sur-mesure. Avant on accompagnait l'entreprise, aujourd'hui on accompagne l'humain » poursuit C. Nieutin.

A la croisée de plusieurs fonctions, le Hub 612 se déploie comme un « patchwork » plutôt qu'en tunnel de fertilisation, et dans lequel on vient piocher les expertises. « Nous voulons un lieu ouvert sur le monde pour permettre aux entrepreneurs de multiplier le champ des possibles. L'international est en cela un vecteur de développement pour nos start-up ».

La nouvelle structure, portée financièrement par la fondation de la Caisse d'Epargne Rhône Alpes, ambitionne de renforcer son enveloppe de capital-investissement, bien que les objectifs chiffrés n'ont pas été communiqués.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?