AccueilFinancesBruno Rousset « Il y a beaucoup d'argent sur le marché »

Bruno Rousset « Il y a beaucoup d'argent sur le marché »

Bruno Rousset « Il y a beaucoup d'argent sur le marché »
© : DR - "Evolem n'investit que dans des entreprises rentables"

EconomieFinances Publié le ,

Quel bilan tirez-vous de 2015 ?


Les événements majeurs se concentrent chez April. La généralisation de la complémentaire santé collective a entraîné une réelle mutation pour le groupe. De nombreuses entreprises ont choisi April pour leurs contrats collectifs. Tout comme des branches professionnelles. Vint d'entre elles ont signé des accords pour un contrat socle assurant un minium de garanties. Enfin, la CGPME nous a sélectionné comme partenaire national. Nos équipes ont travaillé dès la parution de la loi pour bâtir des produits spécifiques. April bénéficie également de la nouvelle loi permettant à un emprunteur pour un bien immobilier de s’assurer via un partenaire autre que celui qui accorde le prêt. En période de forte renégociation de prêts immobiliers, nos équipes ont été largement sollicitées pour la délégation d’assurance. Toutes ces mesures seront visibles sur notre exercice 2016. Le chiffre d’affaires 2015 d’April aura progressé de 4,1 %.

Qu’en est-il des autres participations d’Evolem ?


Dans l’ensemble, toutes les entreprises ont fait une bonne année avec des résultats améliorés. Nous sommes positionnés sur des marchés porteurs et les entreprises affichent une bonne dynamique commerciale. Ce qui présage d’une bonne année 2016.

Vous venez d’acquérir D’Arpèje. Quels sont vos critères pour intégrer une nouvelle entreprise ?


Il faut qu’elle ait une belle histoire. La façon dont elle a été construite, ses performances dans le temps, sa croissance, sa rentabilité et surtout la qualité du dirigeant nous intéressent en priorité. Sa rentabilité dépend de son modèle économique. S’il n’est pas éprouvé, nous ne pourrons rien pour elle. Evolem n’investit que dans des entreprises rentables, entre 20 et 100 M€ de chiffre d’affaires, avec des perspectives de croissance en France et à l’étranger. Evolem est toujours majoritaire pour maîtriser le développement. Tous ces critères se retrouvent dans D’Arpèje, spécialiste du commerce de jeux outdoors et loisirs créatifs sous licence, installé à Vaulx-en-Velin. Nous n’avons pas hésité une seconde. L’entreprise de 25 personnes s’appuie sur une très bonne équipe. Elle a réalisé 18 M€ de chiffre d’affaires en 2014, pour un résultat net de 302 000 €. Ses taux de croissance tournent autour de 25 %. Elle présente de belles perspectives et constitue la première entreprise notre nouveau pôle Jouet et puériculture.

Comment s’articulent les activités des entreprises acquises par Evolem ?


Nous rcherchons des synergies au sein d’un même pôle pour mutualiser une partie d’un réseau de distribution ou un outil industriel, en profiter pour élargir une offre ou compléter des gammes. Notre objectif n’est pas de faire tourner le portefeuille, à moins qu’une entreprise n’ait pas une taille critique suffisante. En 2014, Dufieux Industrie, à Grenoble, a été adossée à un groupe industriel pour lui permettre de croître davantage.

Comment se porte le capital investissement aujourd’hui ?


Le marché est très actif. Il y a beaucoup d’argent. Les taux bas contribuent au phénomène. Ce n’est pas la meilleure période pour investir car les prix des entreprises s’envolent. Nos équipes sont en embuscade, en lien avec les réseaux fusac, les directeurs des pôles qui connaissent bien leurs secteurs d’activité pour dénicher les bonnes opportunités. Et on ne se limite pas à Rhône-Alpes ou à la France. Des entreprises à l’étranger nous intéressent aussi.

Le portefeuille d’Evolem


- Acoem (mesures et surveillance intelligentes) : 01 DB, Metravib, Oneprod, Fixturlaser, Vibralign : 64 M€ de chiffre d’affaires, 415 salariés
- NordlingerPro (aménagement de l’habitat) : Escadirect, NordlingerPro : 15 M€, 82 salariés
- Insign (communication) : Insign communications, Insign digital, Insign marketing, Insign mobility : 13 M€, 120 salariés
- Novadev (énergie bois) : Aeroval, Atoval Industrie, Inovalp, Lorflam : 12 M€, 58 salariés
- Groupe ID’ées (réinsertion par l’emploi) : travail temporaire, environnement, bâtiment, restauration, autres secteurs d’activité : 41 M€, 1 236 salariés
- Nutrisens (nutrition et santé) : Tonus line, Pures saveurs, Nutrisens restauration, Bocage restauration, Edel nutrition & GO2, Les repas santé : 52 M€, 213 salariés
- Alteor (orthopédie) : Ormihl-Danet, Sober, Fag : 18 M€, 254 salariés
- April (assurances) : April dommages, April santé prévoyance : 766 M€, 3 800 salariés
- D’Arpèje (jouet et puériculture) : D’Arpèje : 18 M€, 25 salariés

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?