Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Bruno Galland : « L’archiviste est un héritier qui doit transmettre »

le - - Société

Bruno Galland : « L’archiviste est un héritier qui doit transmettre »
(©DR)

Originaire de Lyon qu’il doit quitter à l’adolescence, Bruno Galland n’a jamais perdu l’envie de revenir vivre un jour dans la cité des Gaules.

Il lui aura simplement fallu un peu de patience et une opportunité à saisir pour enfin concrétiser ce retour aux sources. Mais avec quatre enfants, le pari n’était pas gagné d’avance. La confiance et l’enthousiasme de l’archiviste réussissent à convaincre sa famille parisienne que la vie sera sans doute plus douce entre Rhône et Saône que sur les bords de Seine. Et le 3 avril 2014, il prend ses nouvelles fonctions de directeur des archives départementales du Rhône, alors que se profile le déménagement vers le futur site du quartier central d’affaires de la Part Dieu. Une situation loin de l’effrayer pour l’avoir déjà vécue en participant de très près au grand projet de construction du bâtiment des archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, entre 2008 et 2012, le plus grand édifice d’archives d’Europe avec 350 km de documents. A cette époque, il est alors directeur scientifique du site de Paris. Puis il devient directeur des publics des archives nationales regroupées sur trois sites d’Ile-de-France, jusqu’à son arrivée à Lyon. « J’avais porté le projet de Pierrefitte pendant des années. J’aime me renouveler. » Lyon fut la chance à saisir. Bruno Galland arrive alors en terrain connu, néanmoins dans une ville qui s’est transformée au fil du temps et au sein d’un département qu’il décrit comme attachant. « C’est très agréable d’être au service d’une collectivité qui va dans le sens de l’intérêt public. » Il va ainsi découvrir et parcourir les communes du Rhône car leur histoire passe par les archives nationales. « Nous devons être présents pour donner des conseils pour conserver ce passé au travers des écrits et des documents mais également par le biais des objets et des monuments aux morts qui feront l’objet d’une prochain ouvrage et d’une exposition. Les maires et les municipalités ont des attentes auxquelles nous devons répondre. Nous ne devons pas nous enfermer dans notre belle cage dorée ! » Des conférences et des expositions seront mises en place pour que ce nouveau bâtiment prenne toute sa place dans la vie culturelle/…/



Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 511 du samedi 6 septembre 2014




GiB
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer