AccueilCultureSpectacle vivantBrakni magistrale dans la dernière pièce d'Arnaud Meunier "Je Crois en un seul Dieu"

Brakni magistrale dans la dernière pièce d'Arnaud Meunier "Je Crois en un seul Dieu"

Brakni magistrale dans la dernière pièce d'Arnaud Meunier

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Après avoir mis en scène Chapitres de la chutes et Femme non-rééducable du même auteur, voici qu'il s'empare de cette histoire portée par trois voix de femmes, trois points de vue sur le même événement, un attentat dans un bar de Tel-Aviv en 2002.

Et son « intuition géniale » dit-il de confier les trois rôles à la même actrice se confirme sur la scène de la Célestine. Rachida Brakni est magistrale, aussi bien en professeure d'histoire juive, plutôt de gauche mais vite ébranlée dans ses certitudes après avoir été témoin (victime collatérale?) d'un attentat, qu'en jeune étudiante palestinienne future martyre d'Al Qassam ou en soldate américaine. Dans un décor d'une sobriété exemplaire, un « white cube » aux estompes comme des nuages ou des ombres, percé de trois portes, la comédienne devient tour à tour l'une ou l'autre des protagonistes, seulement en changeant d'espace ou par des subtils jeux de lumière, par d'infimes inflexions dans la voix, par des changements de postures du corps perceptibles mais délicats.

D'ailleurs le directeur de la Comédie de Saint-Étienne a demandé à Loïc Touzé d'être son « regard chorégraphique » et les attitudes de la comédienne, qui s'autorise un mini-solo, portent la marque d'une attention spéciale au mouvement. Bouleversante, martiale, inquiète, Rachida Brakni peut être tout cela à la fois, et tient le rythme sans flancher 1h40 durant. Une sacrée performance de comédienne pour un récit clinique et documenté qui résonne avec un monde en proie aux bouleversements profonds.

Célestins de Lyon, jusqu'au 17 février, www.celestins-lyon.org

Arnaud Meunier reconduit à la Comédie de Saint-Etienne

Photo L'Essor


C'est par courrier de la Ministre de la Culture, Audrey Azoulay que l'actuel directeur de la Comédie de Saint-Étienne a appris sa reconduction pour trois ans à la tête de l'institution stéphanoise. Il a pour mission de fêter le soixante-dixième anniversaire de l'un des tout premiers centres dramatiques nationaux sous l'impulsion de Jean Dasté, notamment l'installation sur l'ancien site de la Société Stéphanoise des Constructions Mécaniques, dans le quartier de la Plaine Achille qui doit ouvrir au public en juin prochain pour l'annonce de la saison prochaine.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?