AccueilFinancesBPIFrance lance sa deuxième promo Accélérateur PME depuis Lyon

BPIFrance lance sa deuxième promo Accélérateur PME depuis Lyon

La « Journée de la niaque » s'est déroulée à l'Astroballe le 20 janvier. A cette occasion, BPIFrance lançait la deuxième promotion de son programme Accélérateur PME qui accompagne 60 PME à potentiel à devenir les futures ETI.
BPIFrance lance sa deuxième promo Accélérateur PME depuis Lyon
Stéphanie Polette - Des ateliers ont rythmé la "Journée de la niaque" de BPIFrance à Villeurbanne

EconomieFinances Publié le ,

Des candidats de la première promotion de l’Accélérateur PME sont venus chauffer la salle de l’Astroballe en racontant « leur niaque » et encourager les quelques élus de la deuxième promotion à profiter pleinement de ce programme d’accompagnement. Initié par BPIFrance, au niveau national en 2015, il accompagne 60 PME, de 10 à 60 M€ de chiffre d’affaires, tous secteurs d’activité confondus, sélectionnées pour leur capacité à devenir les ETI de demain. « De 2010 à 2014, ces entreprises ont connu un taux de croissance moyen de 15 % et leurs effectifs ont augmenté de 8,5 %, avance Fanny Létier, membre du comité exécutif de BPIFrance et directrice des fonds propres PME. Ces chiffres montrent qu'une PME française peut grandir. Un diagnostic réalisé par nos experts détermine les axes de progression qu’il faudra travailler sur les deux années du programme pour aller encore plus loin. » Toutes les entreprises sélectionnées lors de la première promotion et pour le lancement de la deuxième à Villeurbanne ont réalisé une opération de croissance externe à un moment de leur parcours, innovent et surtout ont pris des positions à l’international.


Les résultats sur les 60 entreprises de la première promotion ne sont pas encore visibles. Leurs dirigeants bénéficient de séminaires de formation via l’Université BPIFrance, « notre executive MBA », d’un diagnostic 360 et d’un mentor bénévole issu du Réseau Entreprendre ou de l’Institut du mentorat entrepreneurial. L’ensemble des moyens mis en œuvre vise un seul objectif : les transformer en ETI. « Pour cela, elles doivent changer d’organisation, souligne Fanny Létier. Nombreuses sont des PME familiales dont les dirigeants doivent apprendre à se structurer, à déléguer, à s’appuyer sur un comité de direction, à valoriser leurs innovations, à vendre mieux, à intégrer la révolution numérique. Aujourd’hui, avoir un bon produit ne suffit plus pour passer des paliers, il faut savoir le vendre et bien le vendre. Pour cela, on les entraine notamment au pitch. »


Pour déployer le programme, qui concerne finalement très peu d’entreprises, des accélérateurs régionaux sont en cours de création. Le système fonctionne déjà en PACA. « Des discussions ont repris avec la nouvelle majorité de la Région Rhône-Alpes-Auvergne pour bâtir le programme », confie Fanny Létier. Sept entreprises régionales participent actuellement à la première promotion et cinq ont été sélectionnées pour la deuxième. Le coup de ce programme est évalué à 30 000 €. « L’entreprise en paie 50 %. Il est important que le dirigeant s’implique aussi financièrement », évoque celle qui gère également les 1,3 Md€ investis par BPIFrance dans 450 PME en France. La deuxième étape devrait démarrer en mars/avril avec le lancement du programme Accélérateur ETI. « L’idée est de passer à la vitesse supérieure en boostant les ETI. Dans ce domaine, Rhône-Alpes-Auvergne a de belles propositions. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?