AccueilEntreprise de la semaineBoostheat : une technologie disruptive pour investir le marché boursier

Boostheat : une technologie disruptive pour investir le marché boursier

Boostheat : une technologie disruptive pour investir le marché boursier
Photo JD

EconomieEntreprise de la semaine Publié le ,

Lauréat du concours d'innovation du Programme d'investissements d'avenir, Lauréat des Tech For Good Awards organisé par BFM Business en collaboration avec France Digitale dans la catégorie « consommation Responsable », honoré lors du Prix de l'innovation du gaz en Allemagne et lors de la Foire de Paris… Boostheat accumule les récompenses depuis deux ans. Un succès, porté par sa chaudière à gaz Boostheat.20, qui veut s'imposer sur le marché en adossant son offre sur une promesse simple : réduire de moitié la consommation d'énergie.

« Nous inscrivons notre démarche dans l'objectif planétaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre, qui doivent baisser de 45 % à l'horizon 2030, pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, explique Luc Jacquet, directeur général et co-fondateur de l'entreprise. Comme un quart de la consommation énergétique mondiale est utilisée pour chauffer les habitations, notre projet entrepreneurial a du sens et doit interpeller les investisseurs. »

Avec Jean-Marc Joffroy, son associé dans cette aventure, il souhaite donc introduire Boostheat en bourse et vise le marché réglementé parisien Euronext. Actionnaire de référence de l'entreprise, le groupe suisse Holdigaz a d'ores et déjà fait connaître son intention de soutenir le projet. « Je ne me lancerai pas dans des projections aléatoires, en disant que nous voulons lever telle ou telle somme », ajoute cependant Luc Jacquet.

En revanche, le co-fondateur de l'entreprise n'hésite pas à s'avancer sur les perspectives de développement de l'entreprise. Sur un marché cible qu'il évalue à plus de 230 000 unités par an, il affiche pour l'heure des ambitions modestes. « Notre ligne de production automatisée est conçue pour assembler 20 000 chaudières par an. Mais à terme de trois ans, nous avons un objectif de 4 500 commandes par an. C'est le seuil que nous devons atteindre pour parvenir à l'équilibre du résultat opérationnel courant. A cinq ans, nous ambitionnons de prendre un peu plus de 5 % de parts de marché dans les trois pays que nous ciblons : France, Allemagne et Suisse », indique-t-il.

Installée depuis 2017 dans les anciens locaux de Bosch Diesel, à Vénissieux, l'entreprise emploie 96 personnes, dont 32 à la production. Elle travaille déjà à la mise au point d'un nouveau modèle, qui devrait être livrable à partir de 2022. « Il s'agira toujours d'une chaudière à gaz reprenant notre technologie disruptive de compression thermique, mais elle ciblera cette fois le marché du tertiaire, de l'industrie et des collectivités », dévoile Luc Jacquet. Un marché que Boostheat développerait en exclusivité avec Dalkia et qui qui représenterait quelque 30 M€ de chiffre d'affaires.

Luc Jacquet : « Nous sommes en ligne avec nos projections »

Co-fondateur et directeur général de Boostheat.

A quel rythme entendez-vous industrialiser les premiers modèles de votre chaudière Boostheat.20 ?

Nous avons lancé la fabrication de la première Boostheat.20 de série au mois de novembre 2018. Dans la foulée, elle a été installée en test pilote chez un de nos salariés. Aujourd'hui, nous avons une vingtaine de chaudières qui sont installées, dont une première en habitat collectif, dans un foyer, à Vénissieux. La deuxième installation de cette nature a été réalisée cette semaine dans le Pas-de-Calais.

Quelle est la cible : le collectif ou le résidentiel diffus ?

Notre chaudière Boostheat.20 s'adresse à la fois aux marchés de la rénovation de la maison individuelle et du petit collectif. Pour l'heure, nous avons enregistré 124 commandes. Nous sommes donc en ligne avec nos projections, puisque nous avons annoncé un objectif de 200 commandes pour cette année.

Comment allez-vous assurer la commercialisation de vos produits ?

Sur les trois marchés prioritaires que nous visons, nous allons décliner des démarches adaptées au territoire ciblé. Nous avons ouvert une filiale de commercialisation en France et en Allemagne, à la fin de l'année dernière. En France, nous adossons notre démarche à un réseau de 11 agents commerciaux. Par ailleurs, un réseau d'installateurs, formés et certifiés par le centre technique Boostheat, est en cours de constitution pour couvrir le territoire. En Suisse, enfin, notre actionnaire et partenaire Holdigaz prend en charge la commercialisation.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?