AccueilEconomieFinancesBoostheat s'engage en Bourse

Boostheat s'engage en Bourse

Document d'enregistrement validé par l'AMF ! Dans le cadre de son projet d'introduction en Bourse (Euronext), le constructeur lyonnais de chaudières durables a donc fait un premier vers la cotation.
Boostheat s'engage en Bourse
© Boostheat

EconomieFinances Publié le ,

Créée en 2011 à Nîmes, Boostheat accélère son développement industriel sur Lyon en entamant son processus d'IPO, deux ans après avoir emménagé dans l'ancien site de Bosch à Vénissieux : une halle industrielle de 10 000 m2 où l'entreprise a mis en service, en novembre 2018, sa ligne de production automatisée de chaudières gaz nouvelle génération. Celle-ci est conçue pour assembler jusqu'à 20 000 chaudières par an, sous réserve de recrutements supplémentaires. Au-delà, la capacité de production pourrait être portée jusqu'à 50 000 chaudières par an, avec des investissements additionnels limités par rapport à l'investissement initial, sur le même site de production.

D'ici fin 2019, la société a l'ambition d'atteindre 200 commandes. A ce jour, elle enregistre déjà 124 commandes, soit 60% de cet objectif. A l'horizon 2022, ce sont 4 500 chaudières de type Boostheat.20 qu'elle compte commercialiser.

Avec cet entrée en Bourse, Boostheat compte atteindre un résultat opérationnel courant allant jusqu'à 25% à moyen terme et prendre plus de 5% de parts de marchés dans les cinq ans après son arrivée sur chacun de ses marchés européens cibles (France, Allemagne et Suisse).

Les fondateurs, Luc Jacquet et Jean-Marc Joffroy, respectivement DG et DG adjoint développent avec leurs équipes (96 collaborateurs, dont les 2/3 sont dédiés à l'industrialisation et la R&D) des solutions de chauffage énergétiquement efficaces et durables. Équipées d'un compresseur thermique breveté, les chaudières nouvelle génération possèderaient un rendement allant jusqu'à 200 % et diviseraient jusqu'à deux fois la consommation d'énergie. Le Groupe Holdigaz, gazier en Suisse, actionnaire de référence de Boostheat s'est engagé à soutenir ce projet.

L'essor de Boostheat s'inscrit dans une problématique mondiale de transition énergétique dans laquelle le chauffage est devenu un enjeu majeur. Ainsi, environ 25% de la consommation énergétique mondiale serait utilisée pour chauffer les habitations et rien qu'en Europe, près de 50% des chaudières ont dépassé leur durée de vie technique (25 ans) explique-t-on chez Boostheat.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?