AccueilActualitéBocuse d'Or à Lyon : Naïs Pirollet, une cheffe au mental d’acier à la tête de la Team France

Bocuse d'Or à Lyon : Naïs Pirollet, une cheffe au mental d’acier à la tête de la Team France

La Team France s’apprête à affronter 24 autres équipes durant le concours du Bocuse d’Or, samedi 22 et dimanche 23 janvier au Sirha à Eurexpo Lyon. Naïs Pirollet, cheffe d'équipe, est une personnalité à la détermination sans borne.
Cheffe de la Team France au Bocuse d'Or 2023 à Eurexpo Lyon, Naïs Pirollet se montre à la fois déterminée et confiante.
© Mathilda Ruiz-Yeste - Cheffe de la Team France au Bocuse d'Or 2023 à Eurexpo Lyon, Naïs Pirollet se montre à la fois déterminée et confiante.

Actualité Publié le ,

Naïs Pirollet a 25 ans, un mental d’acier et une détermination de fer. Seule femme parmi les 24 candidats internationaux du Bocuse d’Or 2023, elle participera au concours dimanche 22 et lundi 23 janvier à l’occasion du Sirha, le grand rendez-vous de l'hôtellerie et de la restauration à Eurexpo Lyon.

Un événement qui rassemble de nombreux concours culinaires, à l'instar du prestigieux Bocuse d'Or.

Bocuse d’Or : pour Naïs Pirollet, "c'est le moment de foncer"

"Je me sens concentrée sur l’objectif. Après des mois de préparation et de questionnement, c’est le moment. C’est le moment de foncer." Diplômée de l’Institut Paul Bocuse en 2017, Naïs Pirollet a également fait partie des commis de l’équipe de France pour le Bocuse d’Or en 2021, remporté Davy Tissot.

"Le jour du concours, elle sera les bras et les cerveaux de la France. Son âge est une force", affirme Edouard Loubet, coach de l’équipe de France des Bocuse d’Or. Naïs Pirollet a été poussée et accompagnée par différents chefs pour prendre la tête de l’équipe de France en 2023.

Si le concours est d’une exigence accrue, Naïs Pirollet tout comme son équipe sont confiants. Ils se sont entraînés méticuleusement afin que chacun connaisse exactement son rôle durant les 5 heures et demie d’épreuves. "Au final, ce que le chef Tissot m’a appris, c’est qu’il faut savoir combler ses faiblesses et appuyer ses forces", raconte Naïs Pirollet.

Naïs Pirollet, deuxième femme à la tête d’une équipe

Avant Naïs Pirollet, la Luxembourgeoise Lea Linster était la seule femme à la tête d’une équipe - pour le Bocuse D’Or 1989 -, concours qu’elle a d’ailleurs remporté. Il a fallu attendre 2023 pour qu’une cheffe dirige à nouveau une équipe au Bocuse d’Or.

"Mais ce n’est pas la raison pour laquelle j’ai été accompagnée par les chefs et par mon équipe. Si on veut l’égalité, il faut arrêter d’en faire un problème."

Enfin, Naïs Pirollet confirme se sentir prête et déterminée pour les épreuves du concours. "Il faut avoir conscience qu’on ne vit ça qu’une fois. A moins que j’adore et que je le repasse à chaque fois, plaisante Naïs Pirollet, ce sont des souvenirs que peu de personnes ont et je suis fière à l’idée de faire partie de cette aventure".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?