AccueilActualitéBocuse d’or 2023 à Lyon : la Team France dans les starting-blocks avant la finale

Bocuse d’or 2023 à Lyon : la Team France dans les starting-blocks avant la finale

Plus qu’une semaine avant le concours international Bocuse d’Or 2023. Parmi les 24 équipes, la France sera dirigée par la cheffe lyonnaise Naïs Pirollet. La Team France se prépare de façon millimétrée à cette épreuve, qui se déroule le 23 janvier.
Derniers entraînements pour la cheffe lyonnaise Naïs Pirollet et son équipe avant les épreuves du concours Bocuse d'Or 2023.
© Mathilda Ruiz - Derniers entraînements pour la cheffe lyonnaise Naïs Pirollet et son équipe avant les épreuves du concours Bocuse d'Or 2023.

Actualité Publié le ,

J-6 avant le Bocuse d’or, concours culinaire qui se déroule durant le salon Sirha à Lyon. Si l’édition précédente, en 2021, a été remportée par la France avec Davy Tissot en chef de file, elle pourrait bien rafler à nouveau le titre de 2023.

Représentée par la cheffe lyonnaiseNaïs Pirollet- les commis Cole Millard, Luc Laval et Matéo Rossi, Tom Calazel en logistique et ingénierie, enfin Edouard Loubet comme coach - la Team France termine les derniers entraînements avant l’épreuve.

Naïs Pirollet : "Ce qui est bon dans la cuisine, c’est la mémoire, le souvenir"

© Mathilda Ruiz Yeste - Naïs Pirollet, cheffe de l'équipe de France pour le concours Bocuse d'Or, est soutenue par Davy Tissot, le précédent gagnant, et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le concours se déroule sur deux jours, les 22 et 23 janvier. Les candidats disposent d’abord de deux heures pour s’installer et prendre leurs marques avant un deuxième temps de compétition durant 5 h 30. Ce dernier se découpe en deux manches durant lesquelles les candidats devront sortir 30 plateaux, soit l’équivalent de 90 couverts.

La première épreuve, "Feed the kids", fera appel aux souvenirs d’enfance du jury, puisqu’il s’agira de composer un menu enfant sublimant la courge dans une entrée froide, un plat chaud, puis un dessert libre.

"Ce qui est bon dans la cuisine, c’est la mémoire, le souvenir du gratin de sa grand-mère. Il faut trouver comment, au Bocuse d’Or, on appelle ces souvenirs, tout en faisant de l’innovation et de l’artistique en répondant à un sujet très précis", explique Naïs Pirollet, cheffe de l’équipe de France du Bocuse d’Or.

Durant la deuxième épreuve, les candidats vont devoir mettre en valeur, tant sur le goût que sur la présentation, la queue de lotte avec deux garnitures. La première à base de légumineuse puis la deuxième, une cassolette avec des croûtons et des moules.

Si les candidats au Bocuse d’Or ont déjà défini la manière dont ils allaient mettre en valeur ces produits, encore faut-il répondre à la contrainte du temps.

Une préparation millimétrée pour prétendre au Bocuse d’Or

© Mathilda Ruiz Yeste - L'équipe de France des Bocuse d'or pourrait remporter un des concours internationaux les plus pestigieux de la gastronomie.

Afin d’être capable de sortir ces 30 plateaux en 5 h 30, aucun geste n’est laissé au hasard. Au total, l'équipe de France, qui passera devant le jury le 23 janvier, réalisera quatre essais complets en conditions réelles d'ici le jour-J. Une chorégraphie culinaire, durant laquelle chaque membre connaît exactement son rôle.

" Les Bocuses d’Or, c’est en équipe que ça se fait et l’avantage d’une équipe, c’est que chacun peut combler les lacunes de l’autre. La force d’une équipe, c’est aussi de trouver l’accord parfait", souligne Naïs Pirollet.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?