AccueilGastronomie / VinsBocaux de plaisir

Bocaux de plaisir

Bocaux de plaisir
Photo : Michel GODET - Yves Hunckler, Vincent et Simon Ferniot

Art de vivreGastronomie / Vins Publié le ,

En matière de restauration, la formule consistant à proposer des verrines et autres types de contenant avec souvent de jolies préparations culinaires, réalisées soit en cuisine, soit dans un laboratoire délocalisé, fait florès. Qui plus est, ces préparations sont très souvent estampillées par un chef de renom, voire à Lyon par un membre d'une association de chefs.

C'est sur ce principe que le journaliste Vincent Ferniot et son frère Simon ont décliné la marque Boco en 2011, à Paris tout d'abord puis en région, et à l'étranger à présent. Boco pour bocaux, une verrine étant par définition un petit bocal.

En ce qui concerne l'actualité lyonnaise, c'est l'ouverture de Boco Lyon, avec à sa tête Yves Hunckler (ancien directeur général de Sepelcom), qui retient notre attention. Le lieu est moderne, d'une belle clarté, décoré par les portraits des chefs qui ont concocté les recettes servies.

Avec une formule libre-service, vous entrez et vous choisissez vos verrines dans des banques réfrigérées. Au-delà de la sélection du jour (14,80 € pour trois mets), une petite sélection s'offre à vous avec des noms de chefs qui font rêver : Emmanuel Renaut, Régis Marcon, Philippe Conticini, Frédéric Bau ou encore Christophe Michalak.

A Lyon, les préparations servies sont réalisées dans un laboratoire bourguignon puis livrées. Bien entendu, on peut les déguster sur place, les emporter et très prochainement se les faire livrer, à l'instar d'autres opérateurs d'entre Rhône et Saône.

La gourmandise est incontestablement au rendez-vous, qu'elle se nomme tiramisu au velouté de butternut et châtaignes, purée parmentier de canard ou encore panna cotta vanille et caramel de pralin avec des versions végétariennes et glutenfree. Les saveurs sont bien présentes, les textures variées et agréables, et les fondamentaux d'une véritable cuisine de chefs respectés.

Certes, on mange dans une verrine et pas dans une assiette, on se sert soi même (un gadget électronique vous prévient même lorsque votre plat est réchauffé et que vous pouvez aller le chercher au comptoir), mais savourer des plats de chefs toqués est sans doute à ce prix. Des prix corrects, légèrement au dessus du prix du marché (plus de 20 € pour trois plats à la carte).

Avec des professionnels comme Yves Hunckler et les frères Ferniot, tous trois spécialistes de gastronomie, nul doute que la mayonnaise prendra rapidement et tiendra, avant l'ouverture, pourquoi pas, d'autres franchises lyonnaises !

Boco Lyon

41, rue Malesherbes, Lyon 6e

Tél. 04 78 17 26 17

Du lundi au samedi de 11 h à 21 h

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?