AccueilCultureSpectacle vivantBit, le rythme infernal de Maguy Marin

Bit, le rythme infernal de Maguy Marin

Créée lors de la 16ème biennale de la Danse, Bit de Maguy Marin est une l'une des pièces marquantes des 10 dernières années. Réaliste et cruelle, elle dresse un constat sans pitié de la société occidentale.
BiT de Maguy Marin
Hervé Deroo - BiT de Maguy Marin

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Dernière chance de voir BiT, la pièce coup de poing que Maguy Marin avait composé pour la Biennale 2014. Dernière fois qu'on peut découvrir cette âpre réflexion sur l'humanité et dans des conditions optimales puisqu'elle est reprise à Ramdam-Un centre d'art, soit dans un espace intimiste qui permet une approche différente des spectacles.

Il faut donc courir à Sainte-Foy-lès-Lyon pour voir ce petit bijou de noirceur, à l'implacable composition (la chorégraphe revenue en terre lyonnaise travaille au métronome) et au rythme imparable. Travaillant justement sur cette unité de numération qu'est le bit (pour binary digit), la plus petite unité de mesure désignée par les chiffres 0 et 1, qui produit le rythme binaire, Maguy Marin entraine ses interprètes dans la forme la plus archaïque de la danse, la ronde, la farandole, qu'elle tisse de motifs traditionnels, le sirtaki, la sardane ou le saut basque tout en lui insufflant ceux de la danse contemporaine, pour dénoncer, comme toujours chez cette chorégraphe résolument engagée, les travers de nos sociétés.

Tout y passe, du viol collectif aux curés encapuchonnés, de l'orgie luxurieuse où se découvre un sein, si rare chez Marin à une danse macabre et l'on se prend à penser que cette pièce-là est comme un retour sur son œuvre, de May B à Salves en passant par Umwelt et Turba.

Même si elle s'ancre dans l'époque avec son rythme de transe technoïde composé par Charlie Aubry, le nouveau complice de la chorégraphe à la musique et qu'elle prouve une fois de plus, son sens aigu de la composition, dans une pièce brutale, au pessimisme féroce mais juste, une pièce politique et poétique qui met dans le mille.

Ramdam-Un centre d'art, 30 mai au 2 juin, www.ramdamcda.org

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?