AccueilEconomieIndustrieBientôt un repreneur pour les chaudières Boostheat à Vénissieux ?

Bientôt un repreneur pour les chaudières Boostheat à Vénissieux ?

Placée en procédure de sauvegarde volontaire depuis le 4 octobre, l'entreprise Boostheat, située à Venissieux, a peut-être trouvé un repreneur. Spécialisée dans les chaudières nouvelle génération, la société devra assainir sa situation financière.
Eric Lambert, directeur général de Boostheat.
© DR - Eric Lambert, directeur général de Boostheat.

EconomieIndustrie Publié le ,

Enfin le bout du tunnel pour Boostheat ? Plombée par les conséquences énergétiques de la guerre en Ukraine, l'entreprise de Vénissieux fait l'objet d'une offre de reprise partielle d'un investisseur financier.

Un nouveau plan stratégique à 7 millions d'euros

Le conflit russo-ukrainien a modifié les politiques énergétiques européennes et entraîné la disparition du marché ciblé par Boostheat pour sa pompe à chaleur thermique gaz. L’entreprise vénissiane a donc décidé de focaliser ses activités sur ses deux briques technologiques : la compression thermique et un logiciel de pilotage de la performance énergétique.

Vénissieux : l'entreprise de chaudières nouvelle génération Boostheat à la relance

Ce nouveau plan stratégique nécessite un investissement estimé à 7 millions d'euros sur 2023, hors coût de réorganisation préalable. Convaincu par ce projet, le repreneur potentiel s’engagerait à assurer les besoins de financement du plan et étudie les possibilités d’apport en capital, en dette ou en financements hybrides. L'offre est assortie de conditions suspensives portant sur l’assainissement de la situation financière de l'entreprise.

De nouvelles applications industrielles

La nouvelle feuille de route de Boostheat prévoit de développer une première activité centrée sur la compression thermique pour qualifier des applications industrielles et imaginer de nouvelles solutions.

"Au-delà du chauffage résidentiel, notre technologie serait plus efficiente et simple à mettre en œuvre dans des applications comme le talon de chauffage en logement collectif ou dans l’industrie, en moyenne ou haute température. Nous devons entrer dans une démarche d’entreprise agile et élargie et travailler dans notre écosystème", déclare le directeur général Eric Lambert.

Chaudières au fioul : l'interdiction repoussée de 6 mois, ce qui va changer pour les Lyonnais

Des codéveloppements avec des partenaires comme des laboratoires, centres de recherche, industriels et distributeurs, ou des transferts de technologie sont envisagés. Une seconde activité permettra de proposer aux fabricants, fournisseurs de composants, intégrateurs de solutions ou sociétés de maintenance une offre de services logiciels pour améliorer l’efficience des produits dans leur environnement opérationnel.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?