AccueilActualitéBientôt un nouveau vaccinodrome à Eurexpo Lyon ?

Bientôt un nouveau vaccinodrome à Eurexpo Lyon ?

Après le Groupama stadium, un deuxième vaccinodrome à Eurexpo Lyon ? C'est l'une des annonces effectuées par Laurent Wauquiez lors d'une conférence de presse consacrée à la stratégie de la Région Auvergne-Rhône-Alpes en matière de soutien à la campagne de vaccination.
Bientôt un nouveau vaccinodrome à Eurexpo Lyon ?

Actualité Publié le ,

Après le Groupama stadium, un second vaccinodrome de grande envergure pourrait ouvrir ses portes dans la métropole de Lyon, plus précisément sur le site d'Eurexpo Lyon.

C'est l'une des annonces effectuées par Laurent Wauquiez lors d'une conférence de presse consacrée à la stratégie de la Région Auvergne-Rhône-Alpes en matière de soutien à la campagne de vaccination. "Nous avons proposé à l'ARS et au préfet Pascal Mailhos d'accompagner la mise en route d'un nouveau centre à Eurexpo. Ce site pourrait à terme devenir l'un des plus grands de France", a indiqué Laurent Wauquiez.

Nouveau Rhône : un soutien au centre ouvert près de Mornant

Le patron de l'exécutif a également annoncé que la Région allait soutenir financièrement le centre ouvert dans le Nouveau Rhône dans le cadre de la Maison de santé pluridisciplinaire (MSP) de Beauvallon, en partenariat avec la Communauté de communes du Pays Mornantais.

"Le soutien à la création de grands vaccinodromes va contribuer à désengorger des centres plus modestes tels que le nôtre. Alors que les demandes de tous âges affluent, le soutien logistique de la Région va nous permettre de répondre aux demandes d'une population locale moins mobile", s'est félicité Renaud Pfeffer, maire de Mornant et président de l'intercommunalité.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a prévu un budget de 12 millions d'euros

© Wikimedia commons / La Région espère que les vaccinodromes permettront d'injecter a minima 15 à 20 000 doses par jour en Auvergne-Rhône-Alpes.

La Région a prévu une enveloppe de 12 millions d'euros afin de soutenir la vaccination dans l'ensemble d'Auvergne-Rhône-Alpes. Au travers d'un accord avec la coopérative d'acheteurs hospitaliers UNIHA, la Région s'engage sur le plan logistique (accueil, sécurisation des sites, flux logistiques), l'Agence régionale de santé conservant la gestion à 100 % de la partie médicale.

"Ça nous dote a minima d'une capacité de 15 000 à 20 000 doses par jour sur le territoire, mais qui pourrait être multipliée par deux, trois ou quatre dans certains centres. Rien ne serait pire que de disposer des doses mais de ne pas être prêts à les injecter", a déclaré Laurent Wauqiuez.

Des "vaccibus" pour les zones rurales ?

L'intervention de la Région Auvergne-Rhône-Alpes correspond aux situations constatées sur chaque territoire. "A Grenoble, nous piloterons seul le projet. Dans d'autres villes, comme à Valence, nous intervenons en appui financier. Il s'agit de briques adaptables", a imagé le président LR.

La Région réfléchit aussi à un système de "vaccibus" afin de permettre aux habitants des communes les plus rurales de bénéficier d'un accès facilité aux vaccins. Elle confirme par ailleurs qu'elle mettra ses lycées à disposition afin de fluidifier la campagne de vaccination des enseignants.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?