AccueilEconomieIndustrieBeynost : vent de croissance pour le groupe Airvance

Beynost : vent de croissance pour le groupe Airvance

Moins de deux ans après avoir finalisé l’acquisition de SIG Air Handling, le groupe Airvance, basé à Beynost et spécialisé dans le traitement de l'air, affiche des résultats en forte progression et se tient prêt pour de nouveaux développements.
Beynost : vent de croissance pour le groupe Airvance
Photo Groupe Airvance - Laurent Dolbeau, CEO du Groupe Airvance, vise de nouvelles acquisitions à brève échéance

EconomieIndustrie Publié le ,

A Beynost, le groupe Airvance a bouclé l’exercice 2021 avec un chiffre d’affaires consolidé de 505 millions d'euros, soit une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente. Pour Laurent Dolbeau, son CEO, cette performance symbolise le succès de l’opération de croissance externe menée en 2020. A La tête de France Air, il avait alors jeté son dévolu sur SIG Air Handling, un concurrent pesant quasiment trois fois plus lourd.

Pour mener à bien cette opération ambitieuse, l’entreprise spécialisée dans la ventilation, le traitement et la qualité de l’air avait sollicité l’appui du fonds d’investissement EMZ Partners. Moins de deux ans plus tard, il est en mesure d’organiser la sortie de ce partenaire avec deux ans d’avance sur le tableau de marche initial.

"Faire entrer un fonds d’investissement, même s’il n’est pas au capital, coûte cher. Nous avions tout intérêt à organiser leur sortie dès maintenant, à partir du moment où la bonne activité nous permettait d’anticiper cette opération", explique Laurent Dolbeau. La nouvelle dette bancaire qui a été mise en place permet de solder l’opération et ouvre la porte à de nouveaux développements.

Des acquisitions en projet pour le groupe Airvance

"Nous n’avons jamais caché que nous avions la volonté de procéder à d’autres acquisitions", poursuit-il. Des dossiers sont d’ailleurs à l’étude. Ces futures croissances externes pourraient aussi bien porter sur l’acquisition de nouvelles compétences, que sur l’implantation sur des territoires où le groupe n’est pas encore installé.

Présent dans 13 pays actuellement, dont un seul hors d’Europe (Ndlr : Angola), le Groupe Airvance regarde notamment du côté de l’Espagne, de l’Italie, voire de l’Allemagne, où il est encore très peu présent.

"Si nous pouvons élargir le spectre sur de nouveaux métiers et rattacher d’autres technologies nous le ferons. De même des opportunités géographiques peuvent nous intéresser. En fait tout dépendra des opportunités qui se présenteront, car les prix sont un peu élevés actuellement", indique le CEO du Groupe Airvance.

Toutefois, Laurent Dolbeau tient absolument à maintenir l’équilibre sur lequel repose la croissance du groupe. "Il y a aussi une forte part de croissance organique dans notre feuille de route. Les deux ne vont d’ailleurs pas l’un sans l’autre", affirme-t-il.

Avant de préciser que la guerre en Ukraine pourrait changer la donner. "Ce conflit m’inquiète. Même si nous n’avons pas encore d’impact métier, il risque d’obérer le pouvoir d’achat et nul ne sait comment cela va se traduire dans notre activité."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

Journal du 04 juin 2022

Journal du04 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?