Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Best Of 2019 (partie 1)

le -

Best Of 2019 (partie 1)
DR - Guitare-luth de Marie-Antoinette adjugée 135 000EUR (hors frais) / 169 000 EUR (frais inclus)

Clap de fin pour la première partie de cette saison d'enchères à Lyon et Villefranche-Saône avant la trêve d'été. En six gros plans, retour sur quelques uns des plus beaux lots adjugés entre janvier et juin.

Comme de coutume, nous avons demandé à chaque commissaire-priseur d'élire l'objet de leur choix le plus représentatif de cette première partie de saison. Pas toujours facile de mettre en avant celui-ci plutôt que celui-là mais au final, chacun a opté pour un coup de cœur tout particulier.

Le jeune esclave de Rossetti chez de Baecque & associés

En marbre blanc sur piédestal cette jeune esclave dite également « Esclave nubienne » suscitait ce 27 mai une belle bataille d'enchères sous le marteau de Maîtres Etienne de Baecque & Associés. Datée de 1860 et bien marquée A. Rossetti Roma, cette jeune esclave très finement exécutée par ce célèbre sculpteur italien du XIXème (1819-1870) reposait sur un piédestal également en marbre orné de quatre scènes en bas-relief et décor de fleurs et cannelures. Attendue entre 25 000 et 30 000 €, elle trouvait preneur à 43 000 € (hors frais) soit 51 958 € avec les frais.

Un record mondial pour Ahmed Cherkaoui à l'Hôtel d'Ainay

« Al-Mulk », une huile sur toile du peintre marocain Ahmed Cherkaoui (1934-1967) a plus que tenu ses promesses ce 6 avril sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre. Daté de 1965, cette huile sur toile fut notamment présentée au public en 1996 à l'Institut du monde arabe lors de l'exposition consacrée à ce peintre de l'art moderne marocain. Dotée d'un solide pedigree, puisque provenant de la collection Roque à La Garde Freinet, cette toile était initialement accompagnée d'une estimation établie entre 20 000 et 30 000 € ce qui la rendait très attractive. Les collectionneurs ne s'y sont pas trompés puis qu'au final le marteau tombait à ….. 531 666 € (frais compris), soit un nouveau record mondial pour cet artiste

Eugène Boudin : Du Groupe Ivoire à un Musée privé

Superbe ce « Port de Bordeaux animé », une huile sur toile d'Eugène Boudin (1824-1898) présentée en vente ce samedi 23 mars par Maîtres Bérard, Péron, Battin et Rousselot du Groupe Ivoire. Datée de 1874, cette huile sur toile sera désormais inscrite au Catalogue Raisonné de l'Artiste. Estimée entre 80 000 et 100 000 €, elle trouvait preneur à 240 000 € (hors frais) soit 300 480 € (frais inclus). A noter, et ce n'est pas si courant, que cette œuvre rejoint une collection particulière française mais demeurera accessible au public puisque promise aux cimaises du prochain Musée Privé « Mer Marine » à Bordeaux.

La guitare-luth de Marie Antoinette à Villefranche-sur-Saône

C'est sans conteste l'une des plus belles enchères de cette fin de saison sous le marteau de Maître Gérald Richard que ces 135 000 € (hors frais ) soit 169 000 € (frais compris) portés par un collectionneur sur cet instrument de musique exceptionnel à décor de larges lames sculptées en ivoire et orné en son centre d'un médaillon au monogramme de la Reine Marie-Antoinette. Fait notoire, son tracing à travers plusieurs collections confortait son authenticité d'où l'intérêt porté par les collectionneurs. Âprement disputé dès son estimation initiale établie entre 50 000 et 80 000 €, il rejoint au final ce 15 juin une collection privée.

La Patte de Soulages chez Artenchères

Inutile de surenchérir sur l'œuvre de Pierre Soulages. La renommée internationale de cet artiste bientôt centenaire parle d'elle-même sans compter la multiplicité des expositions qui se profilent à quelques temps de cet anniversaire symbolique. Etait proposée ce 25 avril par Maître Michel Rambert et Agnès Savart de la maison Artenchères une intéressante lithographie intitulée « Composition L n°36 ». Tirée à seulement 95 exemplaires, cette litho en très belle qualité d'exécution puisque numérotée 7 dépassait largement son estimation annoncée entre 6 000 et 7 000 € avant d'être finalement adjugée 14 260 € (frais inclus) établissant du même coup un nouveau record d'enchères pour ce peintre français vivant le plus cher sur le marché de l'art.

Un coup de cœur en bronze pour la maison Bremens & Belleville

Grand spécialiste des sculptures de jeunes femmes, Mathurin Moreau (1822-1912) est, disons-le, un Maître en la matière. Si dans l'ensemble ses sculptures sont de tailles moyennes, « La jeune femme à la fontaine » présentée ce 17 mars par Maîtres Jean-Marc Bremens et Christophe Belleville affichait des dimensions exceptionnelles puisque haute de 105 cm pour une largeur de 33. Sublimée par un important socle en marbre lui conférant un aspect monumental, elle dépassait largement son estimation annoncée entre 3 000 et 5 000 € avant d'être adjugée 13 750 € (frais compris)

Philippe Jayet




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer