AccueilServicesBertrand Girin, nettoyeur de réputation

Bertrand Girin, nettoyeur de réputation

L’histoire débute par une passion.

EconomieServices Publié le ,

Pour Bertrand Girin, c’est le chinois. Parce que son grand-père était un grand collectionneur d’art de cette région. Mais surtout parce qu’il fréquente, dans ses jeunes années, une pension anglaise où ses meilleurs copains étaient des Chinois « et qu’il fallait bien se mettre à apprendre la langue pour pouvoir communiquer avec eux », précise-t-il. Parfaitement à l’aise avec l’idiome et ses coutumes, il a, quelques années plus tard, juste après son diplôme de Centrale Paris en 1993, envie de partir vivre en Chine. Il commencera par Air Liquide pour laquelle il créera une filiale. De retour à Paris, il sera chargé de monter et de gérer, toujours pour Air Liquide, un fonds capital risque pour soutenir les start-up innovantes sur le marché asiatique. « C’était mon premier véritable contact avec des porteurs de projets. C’était passionnant », souligne le président. Mais en 2004, revirement stratégique : Air Liquide abandonne ses positions et il quitte la grande entreprise. Il retourne à nouveau en Asie et poursuit son oeuvre, accompagnant les entreprises pour lever des fonds afin de soutenir leur croissance.
« Mes grands-parents étaient entrepreneurs, alors que mes parents étaient des cadres dans de grandes entreprises. Le gène a dû sauter une génération », analyse-t-il. L’arrêt du projet d’Air Liquide marque simplement le bon moment pour l’ingénieur. A son dernier retour d’Asie, il fonde en 2011 un laboratoire qui vend un produit pour soigner les aphtes fréquents : « J’ai trouvé ce remède par hasard. Je souffre moi-même de cette pathologie depuis longtemps ». Il choisit la vente sur internet et a besoin de travailler son référencement. Il contacte le Lyonnais Nicolas Nguyen. .../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5121 du samedi 4 octobre 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?