Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Bertrand André parle à ses viandes !

le - - Gastronomie / Vins

Bertrand André parle à ses viandes !
Photo : Michel GODET

La gourmandise n'a pas de frontières, surtout lorsqu'il s'agit de mâchonner et de jouer les viandards. Ainsi, sur le retour de la foire aux champignons de Saint-Bonnet-le-Froid (patrie de Régis Marcon), nous avons fait une halte aussi savoureuse que conviviale au Bouchon gourmand de Saint-Clair (à 5 km d'Annonay).

Dès l'arrivée, ce lieu respire ambiance et atmosphère, comme aurait dit en son temps Arletty dans Hôtel du Nord. Le restaurant est dans son jus, mâtiné d'une décoration de bouchon, version ferme-chalet, une cheminée-grill en plus, dévolue à la cuisson juste parfaite des viandes.

Au delà de la convivialité, c'est la qualité des charcuteries et la diversité des viandes de très grand choix qui retiennent notre attention, que ces dernières se nomment Charolais et bœuf français maturé sur os, Black Angus (Uruguay et Argentine) ou encore le fabuleux Wagyu d'Australie.

Le triptyque générosité, simplicité et terroir est ainsi en place pour vous proposez de bien belles agapes aux côtés du patron, Bertrand André, meilleur apprenti charcutier en 1961, toujours à vos côtés pour décrypter ses viandes avec passion et leur parler avec émotion !

Après quelques « starters » charcutiers (bœuf de Galice séché aux 7 épices), mettons-nous en appétit avec un buffet majuscule d'entrées maison. Une douzaine de charcuteries et une quinzaine de crudités. La simplicité tutoie le bonheur de partager ces mets entre amis, loin de tout, sauf de la vraie vie.

Viennent ensuite les viandes. Celui qui n'a jamais tutoyé le Black Angus ou le Wagyu ne sait pas ce qu'il a perdu, tant les saveurs et la tendreté de ces « viandes-beurre » sont omniprésentes. Les côtes, tournedos et autres pavés de cœur de Rumsteack sont servis sur ardoise avec salade et légumes forestiers. Seul petit regret : si la présentation sur ardoise est jolie, elle ne permet pas de garder le chaud aussi longtemps qu'une assiette passée sous la salamandre.

Arrive enfin le buffet géant des desserts, maison également, avec les classiques de la cuisine française. Belle sélection de vins également dans cette maison qui mêle générosité et rapport qualité / prix imbattables. Les menus classiques s'affichant de 12,50 € à 26,50 € pour les viandes de 1ère sélection. Black Angus et Wagyu étant respectivement proposés avec un supplément de 2,5 € et 24,50 €.

Une adresse à retenir qui vaut le détour.




Michel GODET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer