AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentBérengère Bouvier (Bouygues Immobilier) : "l’obtention des autorisations sera notre principal enjeu en 2022"

Bérengère Bouvier (Bouygues Immobilier) : "l’obtention des autorisations sera notre principal enjeu en 2022"

La directrice régionale Auvergne-Rhône-Alpes chez Bouygues Immobilier imagine une activité plutôt stable par rapport à 2021. Avec pour défi de faire face à des délais de permis de construire allongés.
Bérengère Bouvier (Bouygues Immobilier) : "l’obtention des autorisations sera notre principal enjeu en 2022"
Flavian Couvreur - Bérengère Bouvier, directrice régionale Auvergne-Rhône-Alpes chez Bouygues Immobilier.

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Bérengère Bouvier, comment appréhendez-vous l’activité en 2022 ?

L’activité devrait être assez stable par rapport à 2021. L’an dernier, nous avons préparé le développement d’opérations avec un important travail de maîtrise foncière.

L’obtention des autorisations sera notre principal enjeu en 2022 alors que le délai de fabrication des permis de construire est de plus en plus long et atteint aujourd’hui 6 à 9 mois. Nous espérons lancer la commercialisation de nos programmes au second semestre.

Comment vos métiers évoluent-ils ?

Notre rôle est d’être créatif et innovant dans le design des usages pour apporter des solutions à chaque utilisateur. Nous développons de plus en plus de projets mixtes, que ce soit à l’échelle des îlots ou des bâtiments.

Ces projets multifonctionnels nécessitent de penser les différents flux d’usagers. Les opérations avec une quote-part de réhabilitation se multiplient également.

Les friches urbaines et industrielles constituent un gisement de projets tout en permettant de préserver les ressources patrimoniales, environnementales, paysagères... Dans ces programmes, nous mettons l’accent sur la désimperméabilisation des sols afin de réintroduire la nature, de reconstituer de la pleine terre et de favoriser la biodiversité.

Avez-vous des points de vigilance ?

Le coût des travaux est en augmentation à cause de la pénurie de matériaux et de la hausse du prix des matières premières. Cela fragilise certaines opérations.

En phase avec notre objectif de décarbonation de l’activité, nous travaillons avec l’écosystème régional et privilégions l’utilisation de ressources naturelles et locales. Mais nous sommes confrontés à certaines difficultés, notamment pour les projets à ossature bois.

Partager :

Spécial prospective : leur(s) regard(s) sur 2022


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?