Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Barreau-Banque Populaire / Partenariat gagnant-gagnant

Publié le - - Vie juridique

Barreau-Banque Populaire /  Partenariat gagnant-gagnant
©ES - de g.à dr : Franck Evesque, directeur commercial régional Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes ; Thomas Peraldo, responsable partenariats professions libérales BP-Aura ; Joëlle Forest-Chalvin, vice-bâtonnière du barreau de Lyon ; Serge Deygas, bâtonnier ; Pascal Trimouillat, directeur général adjoint BP-Aura ; Laurent Dupas, directeur marchés des professionnels BP-Aura ; Sacha Gutbraut, responsable cabinet du bâtonnier.

C'est l'un de ces partenariats gagnants-gagnants qui a été renouvelé mercredi 15 juillet entre le barreau de Lyon (3560 avocats) et la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes.

Une convention signée pour deux ans (la durée d'un bâtonnat) qui permet aux avocats qui le souhaitent d'avoir accès à l'un des six conseillers bancaires spécialisés de la BP-Aura dédiés aux professions libérales. Mais aussi et surtout pour les avocats d'être éligibles à la société de caution Soprolib. Un partenariat qui existe depuis 2015 entre la banque de la Carpa (caisse des règlements pécuniaires des avocats) et le barreau de Lyon.

La BP-Aura compte dans ses clients 1200 professions réglementés (notaires, huissiers) dont une majorité d'avocats : « Le barreau compte beaucoup de jeunes dans ses rangs, précise le bâtonnier Serge Deygas, nous sommes attentifs à ce que les banques conseillent bien nos confères… »

La Banque Populaire Aura, qui a signé, tous secteurs confondus, 15000 PGE (prêts garantis par l'Etat) depuis le début de la crise covid, entend aussi accompagner les avocats sur le plan de l'innovation : « La technologie digitale nous a permis de signer des PGE dans la journée, précise le directeur général adjoint, Pascal Trimouillat, elle est au coeur de l'innovation. »

Les avocats, qui n'ont pas encore le niveau d'authentification numérique d'autres professions comme les notaires, travaillent sur des innovations de services telles que visio-avocats, plume by coda…

Au sein d'incubateurs, ce sont des projets portés par des avocats qui nécessitent un soutien financier proposé par la Banque populaire, à hauteur d'un prêt à taux zéro jusqu'à 30000 € dont 15000€ de trésorerie.

En parallèle au soutien à l'innovation, la BP-Aura propose des temps de formation aux avocats sur des sujets concrets comme l'installation d'un cabinet, la cybercriminalité etc.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer