AccueilActualitéGrand témoinBaptiste Ploquin, Forces Françaises de I’Industrie : "Le fabriqué en France n’est pas une mode mais un principe"

Baptiste Ploquin, Forces Françaises de I’Industrie : "Le fabriqué en France n’est pas une mode mais un principe"

Co-fondateur de Finoptim, l’isérois Baptiste Ploquin est co-pilote de l’antenne lyonnaise du club des Forces Françaises de l'Industrie (FFI), inaugurée en mars dernier. Aux côtés de Candice Genton (fondatrice de Savoir d’ici) et Jean-Pierre Cauchy (Aluvy), il promeut le fabriqué en France.
Baptiste Ploquin, Forces Françaises de I’Industrie : "Le fabriqué en France n’est pas une mode mais un principe"
© Mary Grammont - Daily RP - Pour faire face à la hausse des coûts des matières premières, et au regard de la baisse du pouvoir d’achat, Baptiste Ploquin « rognera sur ses marges » pour passer la crise et conserver sa conviction du made in France

ActualitéGrand témoin Publié le ,

Quelles ont été vos motivations pour devenir l’un des trois co-pilotes du club des FFI ?

Depuis la création de Finoptim qui conçoit fabrique et commercialise des cheminées, des inserts ouverts, des planchas et braseros, nous prônons le « fabriqué en France ». Plus qu’une conviction, c’est notre cheval de bataille, au vu du dérèglement climatique et de l’avenir incertain de la planète.

Tous nos produits sont fabriqués en région grenobloise, nos sous-traitants sont locaux et 90 % de nos approvisionnements sont issus de la région Auvergne Rhône-Alpes. Étant donné que nos appareils sont censés moins polluer que les cheminées traditionnelles, il était logique de les fabriquer à l’endroit où ils seront utilisés et d’éviter la pollution des transports. Sur le plan social et sociétal, il s’agit de créer des emplois sur le territoire.

Comment avez-vous eu connaissance du club FFI ?

Tous les ans, avec mon associé, David Lepiney, nous participons au salon Made in France (MIF) à Paris. Parmi de nombreux labels, celui qui a attiré notre attention est Origine France garantie, lancé en 2011 par Yves Jégot sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Gilles Attaf qui en est le président a créé le club des FFI en 2019. Lorsque Candice Genton, fondatrice de Savoir d'ici, et Jean-Pierre Cauchy, président de Aluvy m’ont contacté pour allier nos forces et créer le club en région Rhône-Alpes, j’ai accepté.

Alors qu’il existe une concurrence entre Finoptim et Aluvy qui fabrique également des barbecues et planchas à Bourgoin-Jallieu, notre objectif commun était de passer outre et de rassembler les forces vives. Le fabriqué en France n’est pas une mode mais un principe qui nous tient à cœur et nous appliquons dans notre vie personnelle pour tous nos achats du quotidien.

Quels sont les objectifs de ce club ?

Il existe un club des FFI en Auvergne et celui que je co-préside à Lyon rayonne sur le territoire de Rhône-Alpes. À terme, nous essaimerons peut-être dans d’autres villes. L’idée des FFI est de rassembler à la fois les industriels à l’instar d’un club d’affaires, mais également d’ouvrir ce réseau du fabriqué en France à des marques qui sous-traitent la fabrication ; des universitaires qui forment des étudiants, des futurs salariés ; et des institutionnels qui agissent en faveur du retour de l’activité économique sur leur territoire. Même si le club se veut complètement apolitique, les acteurs politiques sont les bienvenus pas pour développer leur programme mais pour que nous les sensibilisions à nos problématiques industriels. Depuis sa création en 2019, à Paris, le mouvement des FFI compte une dizaine de clubs à...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés. Pour se connecter (cliquer ici) ou s'abonner (cliquer là)

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?