Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Banque de France : tous les secteurs d'activité sont impactés

Publié le - - Finances

Banque de France : tous les secteurs d'activité sont impactés

L'enquête régionale (pour le mois de mars) publiée le 15 avril par la Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes fait état d'une situation dégradée pour l'ensemble des secteurs d'activité à cause de la crise sanitaire et économique liée à la pandémie du coronavirus.

L'enquête mensuelle de la Banque de France indique d'abord que les entreprises industrielles régionales ont fermé exceptionnellement 5 jours en moyenne (autant qu'au niveau national), mais les jours de fermeture exceptionnelle varient de 0 jour dans la pharmacie ou la chimie à 9 jours dans le secteur de la fabrication de matériels de transport.

Dans les services marchands, le nombre de jours de fermeture exceptionnelle en mars est de 6 jours en moyenne, similaires au niveau national, avec des écarts importants selon les activités : de 2 jours dans l'informatique jusqu'à 14 jours dans l'hébergement-restauration

L'activité industrielle en fort repli

L'analyse mensuelle menée par Banque de France (réalisée du 27 mars au 3 avril auprès d'un échantillon représentatif composé de 1 150 entreprises) indique que la production industrielle s'est fortement repliée lors de la deuxième quinzaine du mois de mars sous l'effet des mesures de confinement pour lutter contre le COVID19. Seul le secteur de la pharmacie enregistre une légère croissance grâce à une demande très soutenue émanant du secteur hospitalier. L'activité s'effondre dans toutes les autres filières du fait des fermetures de sites de production, des problèmes d'approvisionnement ou de la mise en œuvre des mesures de protection des salariés. Seuls les secteurs de l'agro-alimentaire et de la chimie enregistrent une baisse logiquement moins marquée car ils couvrent des besoins essentiels ou en lien avec le secteur pharmaceutique. Dans ce contexte, les anticipations des chefs d'entreprise sont très pessimistes et le recours aux mesures gouvernementales exceptionnelles de soutien aux trésoreries (PGE, report d'échéances, ...) est activé par la plupart des entreprises.

Des services marchands tout aussi dégradés

L'activité des services marchands se dégrade fortement, affectant tout particulièrement le secteur de l'hébergement-restauration, contraint de fermer ses établissements sur décision gouvernementale depuis mi-mars. D'autres secteurs enregistrent un très net recul d'activité du fait de la mise en œuvre des mesures de confinement comme dans le transport routier ou le travail temporaire. Les entreprises « tertiaires » s'en sortent le mieux grâce à la mise en place généralisée du télétravail. À ce stade, l'effet sur les effectifs permanents est modéré à la faveur des mesures d'aides au maintien de l'emploi. En revanche, l'ensemble des entreprises s'est séparé des contrats temporaires -CDD et intérimaires-. Les perspectives d'activité devraient encore se dégrader avec le prolongement annoncé du confinement, dans un contexte de trésorerie très tendue, notamment dans l'hébergement-restauration.

Le BTP n'est pas épargné

Par ailleurs l'analyse de la BDF sur le premier trimestre 2020 montre que le secteur du bâtiment et des travaux publics dans son ensemble, avec l'arrêt de la quasi-totalité des chantiers est aussi impactée. Alors que le début d'année était plutôt bien orienté, l'activité s'est fortement repliée ces quinze derniers jours et la visibilité s'est nettement réduite malgré des carnets de commandes qui demeurent corrects dans le bâtiment. Les entreprises de travaux publics craignent, en revanche, des annulations et des décalages de chantiers venant de la commande publique en raison du report des élections municipales. Les perspectives sont donc très prudentes mais les professionnels s'attendent à une nouvelle dégradation de l'activité au deuxième trimestre.

Lire aussi : l'interview de Christian Jacques Berret, directeur de la Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer