AccueilEconomieFinancesBanque de France : le crédit aux entreprises reste soutenu en Auvergne-Rhône-Alpes

Banque de France : le crédit aux entreprises reste soutenu en Auvergne-Rhône-Alpes

A fin 2022, les chiffres sur le financement des entreprises publiés par la Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes sont au vert, de quoi dérouter les projections moroses qui s'instillent en ce début d'année 2023.
Selon la Banque de France, le financement bancaire des entreprises est resté à haut niveau en 2022.
© Pixabay - Selon la Banque de France, le financement bancaire des entreprises est resté à haut niveau en 2022.

EconomieFinances Publié le ,

Les données fournies le 17 janvier par la Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes (Aura) sur le financement des entreprises concernant la fin de l'année 2022, sont des signaux positifs dans un environnement des affaires devenu complexe du fait des crises successives : l'Ukraine, les matières premières, l'énergie… de surcroit, chauffées à blanc par l'inflation.

La Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes tempère donc la situation avec certaines statistiques notoires comme deux tiers des entreprises de la région qui gardent, sur le troisième trimestre 2022, une cotation éligible aux financements bancaires.

"En Auvergne-Rhône-Alpes, les entreprises ont une cotation supérieure à la moyenne nationale", précise Kathie Werquin-Wattebled, directrice régionale de la Banque de France Aura.

La croissance du crédit bancaire sur un an reste ainsi très soutenue : +7,7 % à fin novembre après + 8,6% à fin octobre. Et cette croissance reste dynamique, notamment pour les grandes entreprises : + 18,4 % contre + 6,8% pour les ETI et + 5,8 % pour les PME.

Finances : les entreprises obtiennent leurs crédits

Avec +13,8 %, le secteur de l'industrie porte cette croissance, contre +12,5 % pour les services aux entreprises et -0,9 % pour le secteur de la restauration. Autre donnée rassurante, les demandes et taux d'obtention de crédits retrouvent des niveaux comparables à ceux d'avant crise.

Au troisième trimestre 2022, ces demandes demeurent bien servies : 91 % des TPE, 96 % des PME et 99 % des ETI ayant demandé un prêt l’ont obtenu en totalité ou à plus de 75 %.

Par ailleurs, sur la même période, on ne constate pas de flambée des demandes de crédit de trésorerie, avec une augmentation du moyen des crédits à l'équipement de 1,72 % (après 1,27 % au T2 2022), une hausse des crédits à l'immobilier d'entreprise de 1,59 % contre 1,3 % en 2022.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?