AccueilIndustrieAxelera en ordre de marche pour la phase IV

Axelera en ordre de marche pour la phase IV

Seul pôle de compétitivité réunissant à l'échelon national les acteurs de la chimie et de l'environnement, Axelera affiche une stratégie ambitieuse pour la phase IV du développement des pôles, qui doit couvrir la période 2019-2022.
Axelera en ordre de marche pour la phase IV
Photo Amalthea - Thierry Raevel, Pre?sident Axelera

EconomieIndustrie Publié le ,

Pour Thierry Raevel, Président du pôle de compétitivité Axelera, 2019 débute sous les meilleurs auspices. Mardi 5 février, au terme d'un long processus d'étude du dossier qu'il avait présenté au gouvernement, il a enfin reçu la notification officielle du renouvellement de la labellisation d'Axelera. Un choix logique, au regard des chiffres présentés par le pôle chimie – environnement, qui validait tous les critères pour prolonger l'aventure débutée en 2005.

« Nous sommes le seul pôle de compétitivité qui réunit, à l'échelle nationale, les acteurs de la chimie et de l'environnement. À fin 2018 nous fédérions 365 adhérents, issus des deux univers quasiment à parts égales. Cela représente une croissance de 30 % de nos effectifs par rapport au début de la phase 3 », précise-t-il.

Au cours des six dernières années, Axelera a initié des actions autour de deux thématiques : accompagnement à l'innovation et accompagnement au développement économique. Avec des résultats, là encore, probants : 345 projets de R&D labellisés et financés pour un montant de 925 M€ depuis 2005, 150 entreprises bénéficiaires des actions du pôle pour aller se projeter à l'international... « Par ailleurs, dans le cadre du dispositif Axelera Invest Club, qui est monté en puissance au cours de la période 2013-2018, nous avons pu mener à bien 7 levées de fonds pour des entreprises de petite taille en phase de développement, pour un montant total de 9 M€ », ajoute-t-il.

Fort de ce bilan, le président d'Axelera n'a pas peur d'annoncer des objectifs encore plus ambitieux pour l'avenir. A l'horizon 2022, il entend franchir la barre des 500 adhérents, en accueillant notamment des entreprises et des acteurs académiques venus d'autres régions. Pour le moment, 25 % des adhérents ne sont pas issus d'Auvergne-Rhône-Alpes ; demain, ce ratio doit encore évoluer, avec l'arrivée de nouveaux adhérents venant d'Occitanie, de Normandie... « Pour cela, nous allons identifier des structures qui pourraient avoir envie de fusionner avec nous sur ces territoires », précise-t-il.

Dans le même temps, Axelera s'efforcera de déployer son action à l'international, en exploitant largement le potentiel de financement européen, en amplifiant ses partenariats stratégiques et sa présence dans les réseaux et, enfin, en s'impliquant dans le lobbying. Le tout avec un budget en croissance de 57 % et des recettes privées en hausse de 88 %.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?