AccueilActualitéAvec "Les Bad Guys" chez Dreamworks, le réalisateur lyonnais Pierre Perifel au plus haut

Avec "Les Bad Guys" chez Dreamworks, le réalisateur lyonnais Pierre Perifel au plus haut

Cinéaste et animateur français originaire de Lyon, Pierre Perifel réalise l’inédit. Pour la première fois, DreamWorks adapte un long-métrage d’animation réalisé uniquement par un Français.
Avec "Les Bad Guys" chez Dreamworks, le réalisateur lyonnais Pierre Perifel au plus haut
DR - Pierre Perifel, premier Français choisi pour réaliser un long-métrage d’animation DreamWorks.

Actualité Publié le ,

Réalisateur du film d'animation "Les Bad Guys", le Lyonnais Pierre Perifel marque l'actu ciné de la semaine. Signé des studios Dreamworks, le film d’animation Les Bad Guys est sorti hier dans les salles obscures françaises. Il s’agit d’une adaptation de la série de livres "jeunesse" The Bad Guys écrite par Aaron Blabey.

"On est tous très fiers de Pierre Perifel"

L’école de dessin Émile Cohl située dans le 3e arrondissement de Lyon a accueilli dans ses locaux le jeune artiste Pierre Perifel en 1999. Antoine Rivière, directeur général de l’école de dessin depuis 2017, goûte son bonheur : "On est tous très fiers de Pierre Perifel, de le voir tout là-haut chez Dreamworks. On a réussi à transmettre les bases du dessin, au niveau de la construction de l’image, l’animation."

Aujourd’hui, l’école Émile Cohl a gardé le même schéma de formation, en rejoignant toutefois les nouvelles avancées technologiques. "Sur le fond, c’est toujours la même pédagogie", Pierre Perifel est passé par la sculpture, le dessin de plâtre, la peinture, et a appris les bases du langage du dessin.

Atelier apprentissage à l'école Emile Cohl, dans le 3e arrondissement de Lyon

Attaché à son école et passionné par son métier, le réalisateur des Bad Guys transmet son savoir en tant qu’intervenant à la nouvelle école Émile Cohl Atelier, à Los Angeles. Selon Antoine Rivière, le but est d’exporter le même modèle pédagogique que l’école lyonnaise.

Quelques conseils avisés de la part d’Antoine Rivière

"Pour atteindre ce que Pierre a fait, il faut être patient, travailleur et savoir parler anglais si on aspire à une carrière internationale". Le dessinateur doit "être à l’écoute et curieux quant aux références cinématographiques".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?