AccueilActualitéAuvergne-Rhône-Alpes : l'aide exceptionnelle de la Région n'ira pas à tous les boulangers

Auvergne-Rhône-Alpes : l'aide exceptionnelle de la Région n'ira pas à tous les boulangers

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a présenté le détail de l'aide exceptionnelle accordée aux boulangers dans cette période de crise énergétique. Elle ira aux plus petites structures et basées en dehors des métropoles.
En Auvergne-Rhône-Alpes, les petits boulangers pourront obtenir des aides de la Région face à la hausse de la facture énergétique.
© Pixabay - En Auvergne-Rhône-Alpes, les petits boulangers pourront obtenir des aides de la Région face à la hausse de la facture énergétique.

Actualité Publié le ,

Le 3 janvier, Laurent Wauquiez avait promis aux artisans-boulangers de débloquer une aide exceptionnelle pour les accompagner face à la hausse des coûts de l'énergie. Mardi 17 janvier, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a détaillé cet accompagnement.

Ce fonds d'urgence s'adresse en priorité aux petites boulangeries comptant moins de 15 salariés et n'entrant pas dans les critères d'aides de l'Etat. Il faudra aussi être situé en dehors des métropoles de la région, avoir la qualification artisan-boulanger ou artisan-pâtissier et ne pas être franchisé.

Boulangeries : deux aides exceptionnelles versées dès le mois de février

Concrètement, la Région met en place une subvention correspondant à 50 % de l’augmentation de la facture énergétique, plafonnée à 3 000 euros, pour les années 2022 et 2023 ainsi qu'une aide à l’investissement pour des travaux permettant l’optimisation de la consommation énergétique, plafonnée à 10 000 euros.

Ces aides sont d'ores et déjà accessibles via le site de la Région, "pour que les premiers versements soient effectués dès le mois de février".

Crise énergétique : les boulangers vont-ils sortir du pétrin ?

Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Clermont-Ferrand : les boulangeries en Métropole privées d'aides

En revanche, les boulangeries situées dans les périmètres des Métropoles de Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Clermont-Ferrand (liste des communes concernées ici) n'auront pas accès à ces aides.

Un choix assumé par Laurent Wauquiez qui estime que les Métropoles, n'ayant pas répondu à son appel d'abonder au fonds d'urgence, doivent contribuer à cet effort.

"Nous posons une question simple aux groupes socialistes et écologistes, qui gèrent la Métropole de Lyon, de Grenoble et de Clermont-Ferrand : est-ce que les Métropoles vont nous aider ? Est-ce que les Métropoles, qui ont des budgets très importants, vont faire la même chose que nous pour sauver nos artisans-boulangers ? Voilà, je crois, ce qui intéresse nos habitants, plus que les postures politiciennes et les critiques permanentes", développe Stéphanie Pernod, première vice-présidente de la Région déléguée à l’économie.

Une stratégie qui a soulevé la colère des opposants, à l'image de Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse et conseiller régional :

Selon les chiffres de la Région, Auvergne-Rhône-Alpes compte 4 600 boulangeries pour 17 000 emplois.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?