AccueilServicesAutopartage : LPA vise 1,5 M€ de recettes en 2019

Autopartage : LPA vise 1,5 M€ de recettes en 2019

L'activité d'autopartage de Lyon parc auto portée par les services Citiz et Yea ! devrait être supérieure, en 2019, à celle de 2018 dont les recettes s'élevaient à 1,2 M€. Malgré « un équilibre financier difficile à maintenir », LPA annonce la création de dix nouvelles stations Citiz et le renouvellement de 100 % de sa flotte en 2020.
Autopartage : LPA vise 1,5 M€ de recettes en 2019
DR - LPA Yea!

EconomieServices Publié le ,

« L'autopartage ne peut encore se déployer qu'avec le soutien financier des collectivités locales, dans un objectif de servir l'intérêt général », concède Louis Pelaez, président de LPA, en évoquant le bilan 2019 de son service d'autopartage. Citiz existe depuis 2008 et Yea !, le service en free floating, depuis 2017. En 2019, soit 11 ans après le lancement de Citiz, 4 500 utilisateurs ont loué les 150 véhicules Yea ! (trajet moyen de 15 km) et les 105 Citiz (trajet moyen de 80 km).

Pour 2020, LPA annonce la création de dix nouvelles stations Citiz à Confluence, Gerland, Vaise, Carré de Soie, 4e et 6e arrondissements et Villeurbanne, la mise en service de 20 véhicules supplémentaires et le renouvellement total de la flotte en début et en fin d'année. Celle-ci change de configuration. « La gamme des véhicules familiaux sera agrandie car plébiscitée par les utilisateurs. Deux stations Citiz seront équipées de voitures hybrides rechargeables et nous mènerons une expérimentation avec la mise à disposition d'un véhicule tout électrique », explique Louis Pelaez.

Cette nouvelle configuration émane à la fois des enquêtes de satisfaction internes et d'une enquête commanditée par LPA menée par le cabinet Aviso sur les Lyonnais et l'autopartage. Les freins notés pour les utilisateurs de l'autopartage (et pas seulement des clients LPA) sont : un coût trop important (40,2 %), pas de station à proximité (28,7 %) et une mauvaise connaissance de l'autopartage (16,1 %). Du côté des non-utilisateurs, les trois blocages sont : une mauvaise connaissance du service (48,6 %), pas de station à proximité (32 %) et un coût trop important (30 %). Des réponses différentes selon la position du sondé face à cette activité de l'autopartage.

La totalité des activités de LPA se monte à 56,4 M€ de chiffre d'affaires en 2018, dont les 1,2 M€ issus de l'autopartage.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?