Sarah FRANCO

63 articles publiés par Sarah FRANCO

Nœud ferroviaire lyonnais : la balle est dans le camp de SNCF Réseau

Nœud ferroviaire lyonnais : la balle est dans le camp de SNCF Réseau

Poursuivre la démarche de concertation

Ce débat a démontré la richesse que pouvait apporter l'expertise d'usage sur les grands projets de mobilité. La commission recommande de poursuivre cette méthode par la création d'un comité de suivi associant SNCF Réseau, SNCF Mobilités, les collectivités territoriales concernées ainsi que des associations représentatives des habitants et des usagers. Elle souhaite que soit également mis en place un dispositif d'information et de participation continu du grand public, par exemple, au moyen d'un site interactif.

SERIE D'ETE / FRICHE ALORS ! / L'Usine Vivante fait battre le cœur de Crest

SERIE D'ETE / FRICHE ALORS ! / L'Usine Vivante fait battre le cœur de Crest

Le fabuleux destin de l'usine Salmson

David Sitbon est un homme heureux. Propriétaire et dirigeant de l'usine Salmson pendant 20 ans, il habite juste en face des bâtiments et se réjouit de voir les va-et-vient des résidents qui y travaillent aujourd'hui et l'énergie qui s'en dégage.

Pour la petite histoire, la société fondée par Émile Salmson en 1889, d'abord installée à Boulogne-Billancourt, est spécialisée dans le domaine des pompes et des machines à vapeur, avant de se lancer dans la fabrication de moteurs pour l'aviation et l'aéronautique. En 1940, pendant la guerre, Crest étant en zone libre, l'entreprise y déplace ses activités et produit notamment des voitures de luxes. Mais sa spécialité est avant tout la fabrication d'engrenages. Ses clients sont dans l'électromécanique, le médical ou encore l'aéronautique. Dans les carnets de commandes, on trouve des noms prestigieux comme Dassault ou Ratier-Figeac… Avec la Guerre du Golfe, le commerce ralentit et au début des années 90 ; Salmson, qui faisait travailler 50 salariés, n'en compte plus que 15. C'est en 1993 que David Sitbon rachète l'usine qui reprend son souffle pendant une vingtaine d'années, avant de cesser son activité en 2013. Cela fait maintenant 4 ans que l'Usine Vivante a repris les lieux et s'épanouit. David Sitbon se plaît à venir à la rencontre des résidents découvrant un autre modèle de développement économique auprès de jeunes entrepreneurs qui réinventent le travail.

Le Diois en pleine effervescence

Le Diois en pleine effervescence

Jaillance, du Diois et au-delà

La cave coopérative Jaillance, à Die, a bâti sa réputation sur l'excellence de sa clairette et ses élégants crémants issus des vignobles du Diois mais aussi de Bordeaux et de la vallée de la Loire.

La maison élabore de délicieux crémants de Die AOC (cépages clairette blanche, aligoté et muscat) dont une cuvée bio caractérisée par des notes florales et de fruits blancs accompagnés d'une touche vanillée. En 2001, la coopérative a racheté la société Brouette dans le Bordelais proposant des crémants AOC de Bordeaux en blanc (cabernet franc et sémillon) aux arômes d'agrumes, d'aubépines et aux notes briochées et en rosé (merlot) aux arômes de fruits rouges. Depuis 2017, la cave a investi dans la Loire avec des blancs principalement élaborés à base de chenin et chardonnay aux notes de fruits à chair blanche et fragrances de noisette et amande.

Châtillon-en-Diois, un vignoble méconnu

Perché sur les contreforts du Vercors, ce terroir compte parmi les plus hauts de France et l'une des plus petites appellations AOC du pays avec 40 ha au total.

Très ancien, ce petit vignoble qui grimpe jusqu'à 600 m d'altitude et s'étend sur 12 communes autour de Châtillon-en-Diois, à la frontière des Alpes et de la Provence vient aussi de rejoindre l'interprofession des vins d'AOC Côtes-du-Rhône et de la vallée du Rhône. Sur ces parcelles, les vignerons portent un soin particulier au travail de la vigne et vendangent à la main. Le climat méditerranéen de Vallée du Rhône marqué par l'influence montagnarde explique un encépagement assez surprenant principalement du Gamay pour des vins rouges légers et fruités (à consommer jeunes) et des rosés frais et friands. À partir de l'aligoté et du chardonnay, les vins blancs secs typés offrent des notes florales délicates.

Beethoven et tous les publics à l'honneur à l'Auditorium de Lyon.
Fouziya Bouzerda : « Enrichir et soutenir le dynamisme des commerces indépendants en centre-ville »

Fouziya Bouzerda : « Enrichir et soutenir le dynamisme des commerces indépendants en centre-ville »

Lancement de l'opération Connect'Ton Commerce

"Il y a une percée considérable du commerce en ligne. Le CA du numérique à dépasser pour la première année celui de la Presqu'île. En partenariat avec les Chambres de commerce, les groupements d'employeurs et la Métropole, nous avons créé Connect' Ton Commerce pour que les commerçants s'inspirent des retours d'expérience de ceux qui ont fait le pari de l'alliance « Numérique + Proximité + Expérience client », en visitant leur magasin et en s'inspirant de leurs projets numériques".

Le numérique au service de l'égalité des chances
La Cuisinerie - Des tapas qui ont la classe

La Cuisinerie - Des tapas qui ont la classe

La Cuisinerie

16 rue St Georges - Lyon 5e


Du lundi au samedi de 12h00 -14h00 et de 19h00 à minuit.


04.78.60.91.86

Menu du jour : 16,50€

Tapas de 5 à 12 € ( Le plus : les bouchées végétariennes).

Brunch à l'ardoise : 22€

Terrasse aux beaux jours.

JÉRÔME ZLATOFF
Contrat de Plan État-Région : 213 M€ supplémentaires pour la Métropole de Lyon
C'est l'heure du recensement.
M2A : sur le terrain du merchandising sportif et des objets publicitaires

M2A : sur le terrain du merchandising sportif et des objets publicitaires

GEOFFROY VALERY, PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL DE M2A.

« Développer notre activité et dépasser les frontières »

Quels nouveaux marchés ciblez-vous désormais ?

Pour le merchandising, nous favorisons les grands évènements sportifs comme la Coupe du monde féminine 2019 et l'Euro 2020. On se tourne également vers les sports mécaniques et l'eSport, une discipline en plein essor ! Pour l'objet publicitaire, le monde de l'automobile et le textile corporate sont nos priorités. Nous sommes également en discussion avec un groupe international pour la commercialisation en France d'un produit communiquant, fédérateur et bénéfique pour le bien-être des salariés…

Vous êtes un des leaders sur le marché français, souhaitez-vous vous développer sur le territoire ?

Oui, notamment avec nos clients parisiens, de l'ouest et du nord de la France. Pour une meilleure proximité, nous ouvrirons un bureau à Paris d'ici la fin de l'année 2019.

Visez-vous l'international ?

Un partenariat est en cours d'ici la fin du 1er trimestre 2019 pour appréhender le marché africain qui regroupe de nombreuses grandes entreprises à qui nous pouvons apporter tout notre savoir-faire.

Habitat & Partage. Des solutions pour faciliter l'émergence du vivre-ensemble.

Habitat & Partage. Des solutions pour faciliter l'émergence du vivre-ensemble.

Une bourse aux projets réussie

Pour sa première bourse aux projets, organisée le 4 décembre au Centre culturel et vie associative de Villeurbanne, Habitat & Partage a rassemblé porteurs de projets et propriétaires de biens pour un temps de rencontres et d'échanges. Sous la forme de mini-stands, chacun a présenté ses ambitions sur Lyon et ses alentours.

Autour de 4 autres structures fortes de l'habitat participatif local (HabicoopCohab'titude, Cologi et les Colibris Projets Oasis), la SCIC a réuni près de 300 personnes, dont 26 groupes et 10 propriétaires de biens.

« L'ensemble des personnes présentes étaient déjà sensibilisées et intéressées par l'habitat participatif, la rencontre avec d'autres structures locales est aussi un bon moyen de faire du lien, de trouver des complémentarités pour agir ensemble », explique Benjamin Pont.

Fort de ce premier succès, Habitat et Partage souhaite désormais renouveler l'opération chaque année.

Lutte contre la pauvreté : une co-construction État-collectivités
Connexion
Mot de passe oublié ?