AccueilEconomieAudrey Rigaud, agitatrice d'idées

Audrey Rigaud, agitatrice d'idées

Audrey Rigaud, agitatrice d'idées
Photo DR - Audrey Rigaud, Présidente 2016 de la Jeune Chambre Economique de Lyon

Economie Publié le ,

Au Groupe ESC Clermont, où elle suit un parcours classique "orienté" business, Audrey Rigaud découvre deux activités qui lui sont désormais indissociables : les ressources humaines et le milieu associatif. "Le capital humain représente une valeur essentielle pour l'entreprise", souligne l'Auvergnate qui s'essaie très tôt au bénévolat en commençant par la junior entreprise de l'école de commerce.

Dès lors, elle ne cessera de cumuler ses activités professionnelles à ses engagements comme bénévole, persuadée que "les compétences développées dans une entreprise servent à la sphère associative, de plus en plus professionnalisée". Ainsi, même en poste à Clermont-Ferrand, la jeune diplômée s'intéresse aux projets et aux valeurs portés par la Jeune Chambre économique de Lyon, une association d'une cinquantaine de membres, issus de tous univers, âgés de 18 à 40 ans, "souhaitant apporter et créer un impact positif pour leur ville en améliorant ou changeant les choses" explique la membre active depuis 7 ans et fraîchement élue présidente.

"J'ai tout de suite apprécié la position de cette association : le développement personnel par l'action. Nous engageons également nos membres à se former pour prendre des responsabilités et à porter des projets auxquels ils croient", explique la trentenaire qui, à la tête d'une commission dédiée, pendant deux ans, a mené une réflexion profonde et aboutie sur la réhabilitation de la Place des Terreaux, "Place O Visions". "A force de passer sur cette célèbre place, je me suis demandée pourquoi elle n'était pas réaménagée, semblant laissée à l'abandon. En menant notre enquête, nous nous sommes rendu compte qu'il y avait de gros freins, en lien avec le projet artistique initié par Buren", détaille Audrey Rigaud. D'enquêtes en constats, de travaux avec l'École nationale supérieure d'architecture de Lyon à des consultations juridiques, le groupe a publié un rapport démontrant que "l'on pouvait faire changer les choses malgré la contrainte du droit intellectuel. Nous ambitionnons d'impulser de nouvelles avancées auprès des acteurs du territoire", indique la responsable de projet à la direction RSEd'Adecco au quotidien.

Pragmatique, femme de terrain, à l'image des opérations défendues par son association, elle se sent proche des valeurs développées par l'ovalie, "fidèle à ses origines auvergnates", s'amuse-t-elle. Abonnée au Lou, elle suit avec assiduité les performances de l'équipe de sa ville d'adoption, "un territoire dynamique d'un point de vue économique ou culturel où la vie est agréable, même pour une personne qui vient d'un territoire plus rural. À Lyon, il y a une place pour tous et surtout pour agir", poursuit cette férue d'histoire médiévale, qui dévore de nombreux écrits sur le sujet, et en particulier ceux quyi abordent la place des femmes au Moyen Age. "L'histoire nous permet de considérer la place des hommes au cours des diverses périodes. C'est très intéressant d'analyser son évolution, et de lire ce que l'histoire a retenu ou oublié ", commente Audrey Rigaud .

À 34 ans, la présidente, dont le mandat est volontairement d'une seule année, construit encore sa propre histoire. Multipliant les idées, elle envisage déjà son après-mandat. Imaginant un laboratoire de prospective pour faire émerger les projets de l'association, elle s'engage totalement dans tous ses choix. Sans jamais perdre de vue l'humain, au cœur de son système.

Audrey Rigaud en 5 mots clés

Date : 1er janvier 2016, la fusion des deux régions Auvergne et Rhône-Alpes : mes origines associées à ma vie actuelle

Lieu : La Place des Célestins pour son aspect intimiste

Ambition : Continuer à travailler sur des projets qui donnent du sens à mon quotidien

Citation : "Je m’intéresse à l’avenir parce que c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours" (WoodyAllen)

Personnalité : YannArthusBertrand, pour son autre regard sur la cause environnementale

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?