Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Audi Q8 : look, luxe et high-tech en signature

le - - Automobile

Audi Q8 : look, luxe et high-tech en signature

Inédit, le Q8 s'habille d'une silhouette de SUV coupé voulue avant tout esthétique et statutaire pour poser son propriétaire. De grand format, il embarque aussi le meilleur de la technologie d'Audi sous tous ses aspects.

S'installant au sommet de la gamme Q, qui désigne les SUV d'Audi, l'imposant Q8, avec ses 4,98 m de long, se pose - par son chiffre « 8 » - en alter ego de l'hyper sportive R8 et de l'altière A8, symboles du meilleur des productions éclectiques d'Ingolstadt.

Moins familial et plus hédoniste que le Q7 par sa silhouette de SUV coupé, inédite chez Audi, le Q8 arbore des formes sculpturales, non sans quelques clins d'œil esthétiques à la légendaire Audi Quattro d'antan. Devenue octogonale, l'emblématique calandre s'encastre ici dans un cadre - appelé « masque » - à choisir (gratuitement) en gris, noir ou couleur caisse. Un bandeau transversal lumineux rouge à LED caractérise l'arrière, alors que les glaces de porte - éventuellement à double vitrage - n'ont pas d'encadrement.

À bord, le parti pris d'une silhouette à poupe fuyante ne pénalise pas la bonne habitabilité aux sièges arrière, en vertu d'une hauteur sous plafond étudiée. Cinq occupants y tiennent bien, mais c'est mieux à quatre pour les aises de chacun, d'autant que la banquette arrière (60/40 ou 40/20/40) peut coulisser en option. Grand coffre de 605 litres également.

Selon le degré de la finition, adossée à 4 niveaux, les équipements de pointe s'y bousculent, de l'instrumentation digitale et paramétrable à la navigation MMI, avec connectivité poussée, reconnaissance vocale ou par pavé tactile. Auxquelles s'ajoutent, en haut de gamme Avus Extended, des touches à retour « haptique », où une petite vibration, réglable en intensité, confirme la demande.

L'aspect le plus spectaculaire en la matière tient aux 39 assistances de conduite, réparties sur trois packs principaux, et déjà extrapolées de la récente A8 qui les étrennait. Le pack Assistance Route (2 270 €) s'avère carrément bluffant en proposant déjà une conduite semi-autonome élaborée.

La facette purement mécanique du Q8 est du même acabit. Le noble V6 turbo-diesel 3.0 TDI AdBlue de 286 ch, qui l'anime au lancement, innove par une hybridation légère MHEV, passant à 48 volts avec alterno-démarreur. Pas suffisant néanmoins pour échapper à un malus déjà joufflu. Puissance et gros couple de 620 Nm de ce 50 TDI (à partir de 78 300 €) transitent sur la route via une transmission intégrale Quattro à répartition variable entre les essieux, et d'une boîte Tiptronic à 8 rapports signée ZF. Suivent, dans la foulée, un V6 45 TDI de 231 ch et un V6 3.0 essence 55 TFSI de 340 ch.

Côté châssis, la suspension pilotée est de série, pour devenir ensuite pneumatique adaptative, favorisant les progressions off road. Et avec un tarage sport pour la S Line. De série, le Drive Select, riche de 7 modes, permet d'ajuster le caractère de conduite.

Lancé aux commandes du Q8 286 ch sur de petites départementales, l'encombrement et la masse du véhicule – 2 145 kg minimum - pèsent dans la conduite, même si la puissance est là (0-100 km/h en 6,3 secondes). Aux basses allures, les 4 roues directrices (option de 1 360 €) engagent mieux le SUV dans les virages, facilitant aussi les évolutions urbaines par un rayon de braquage plus court. Et sur la route et l'autoroute, le Q8 stabilise mieux sa trajectoire. Vraiment directe et de bonne consistance, la direction progressive avive la conduite en montagne. Mais tout en s'y défendant plus qu'honorablement, on relève néanmoins alors un - relatif - manque de réactivité en reprise. En cause : la masse du Q8, mais sans doute aussi le passage aux normes WLTP, qui contraignent l'électronique moteur à restreindre les émissions.

« Bel animal » automobile taillé pour avaler le bitume sur longue distance sans jamais fléchir, le Q8 agrippe aussi son tarif à des altitudes alpines. Mais avec, en contrepartie, rien de moins que la saveur de l'excellence.

Révolutionnaires, les aides à la conduite du Q8 n'agissent plus à la demande, mais en continu, asservies à un cerveau central zFAS qui, à partir de 24 capteurs (dont un radar laser), cartographie l'environnement précis du Q8 en permanence. Repérant chaque obstacle, le Pack Assistance Route du Q8 s'avère donc très proche de la conduite autonome.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer