Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Audi A1 Sportback : une stature plus affirmée

le - - Automobile

Audi A1 Sportback : une stature plus affirmée

Conservant son rang de citadine polyvalente « premium », le second opus de l'A1 s'y affirme aussi davantage par son regain de prestance qui peut justifier ses prix « premium ».

Huit ans après le lancement de la première A1, la plus petite des Audi reste quasi sans concurrence, malgré le succès rencontré. Et sa relève, désormais uniquement produite en carrosserie à 5 portes, dite Sportback, en peaufine le concept à la lumière des enseignements passés. Et si elle cultive une certaine filiation stylistique avec son aînée, la nouvelle délaisse les rondeurs d'antan, au profit de lignes plus acérées, émaillées de traitements de détail plus ou moins inspirés par la mythique Audi Quattro des années 1980. Étirée, cernée de feux à LED et surmontée d'une fine bouche d'air, la calandre à six pans retient aussi l'attention, en constituant l'un des rouages majeurs des multiples possibilités de personnalisation du modèle.

Transpirante de modernité, la présentation intérieure est aussi dans la qualité « premium ». Sculptée à coup d'arrêtes franches qui l'accordent au style extérieur, la planche de bord se pare aussi, à la demande, d'inserts plus ou moins colorés. D'emblée, l'instrumentation du conducteur est digitale, mais le Virtual Cockpit configurable, sur grand écran couleur de 10,25 pouces, reste l'apanage des meilleures versions.

Délibérément orienté vers le conducteur, le grand écran couleur tactile de 10,1 pouces commande prestations de confort, puis navigation et connectivité en haut de gamme. L'essentiel s'avérant tout de même présent sur l'exécution de base, avec alerte de franchissement de ligne, climatisation manuelle, Bluetooth, détecteur pluie et luminosité et appel d'urgence Audi Connect. Au-dessus, les stades Design, S Line et Design Luxe expriment davantage les aspects « premium » de l'A1 Sportback, alors qu'un niveau Business Line s'adresse aux flottes. Mais le grand raffinement est en option, du châssis Sport avec amortisseurs commutables à l'acoustique Bang & Olufsen avec 11 HP (tous deux à 840 €).

Côté technique, la récente plate-forme modulaire transversale MQB A0 fournit la base roulante et les motorisations, modernes mais connues. Ainsi, l'A1 Sportback démarre sa carrière avec le 3 cylindres turbo essence à injection directe 1.0 TFSI de 116 ch (à partir de 23 470 € en Design, et répertoriée « 30 TFSI » dans la nomenclature commerciale), prochainement décliné en 95 ch pour l'A1 de base « 25 TFSI ». Au-dessus, le bloc passe à 4 cylindres 1,5 litre 150 ch, avec système CoD débrayant temporairement 2 cylindres à vitesse stabilisée (« 35 TFSI ») ; alors qu'un 2 litres « 40 TFSI » viendra coiffer l'ensemble avec 200 ch.

Au volant, on a beau savoir être aux commandes d'une citadine, l'A1 Sportback « 30 TFSI » distille un toucher de route feutré qu'on ne savoure qu'aux commandes des autos véritablement « premium ». Direction précise, freins mordants et trajectoire assurée alimentent donc ici un agrément de conduite privilégié. Et comme la petite Audi ne fait que 1 200 kilos sur la bascule, les 116 ch pulsent bien, discrets à bas régime et plus audibles dans l'effort, avec un timbre harmonieux, voire un tantinet sportif.

Judicieuse alternative à la boîte 6 vitesses, les 7 rapports de l'automatique S-Tronic à double embrayage en optimisent la vigueur du couple maxi, de 200 Nm. Dans le cadre d'une consommation comprise entre 6,6 et 10 l./100 selon la conduite.

Le châssis, quant à lui, s'avère à la hauteur, en rendant cette traction avant équilibrée et agile. Y compris en montagne, où la sélection du mode de conduite Dynamique ajoute un petit supplément de vivacité aux évolutions. Dans tous les cas, l'amortissement apparaît confortable, sans sécheresse exagérée. Et tout en s'inscrivant délibérément dans le haut du panier des citadines polyvalentes, l'A1 Sportback distille aussi une attachante personnalité.

Dépassant sa devancière de 5,6 cm en mesurant 4,03 m hors-tout, la nouvelle A1 Sportback affiche de nouvelles proportions qui favorisent l'habitabilité des places arrière, espace aux genoux et garde au toit. Accrue de 65 litres, la capacité du coffre libère 335 l., et même 1 090 l. avec la banquette arrière 60/40 abaissée.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer