Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Aude Calvignac : « Aider les entreprises dans leur stratégie à l'international »

Publié le - - Services

Aude Calvignac : « Aider les entreprises dans leur stratégie à l'international »
DR - Aude Calvignac, responsable du pôle action économique de la direction régionale des douanes

La CCIR Auvergne-Rhône-Alpes a signé une convention de partenariat avec la direction interrégionale des douanes, dont la responsable du pôle action économique, Aude Calvignac, nous présente l'offre de services au bénéfice des entreprises.

Quelle est la portée de cette convention signée entre les douanes et la CCIR ?

Les douanes sont au cœur de l'action économique et de l'accompagnement des entreprises. Nous travaillons main dans la main avec l'ensemble des partenaires économiques et avons tissé une vraie relation de confiance. Cette convention de partenariat officialise et renforce ce travail en faveur du développement international et de la croissance des entreprises régionales. Nous nous inscrivons dans la dynamique de la Team France Export pour mieux informer, conseiller et accompagner les entreprises sur les marchés internationaux.

De quelles manières êtes-vous un interlocuteur incontournable des entreprises exportatrices ?

La douane ne joue pas uniquement un rôle de conformité administrative, mais aide véritablement les entreprises dans leur stratégie à l'international. En Auvergne-Rhône-Alpes, nous réalisons plus de 300 entretiens individuels par an pour étudier et diagnostiquer les flux des entreprises, et ainsi leur permettre de mieux maîtriser les dispositifs d'optimisation et de sécurisation de leurs opérations. Notre mission consiste notamment à les informer sur les procédures de dédouanement et les régimes douaniers les mieux adaptés afin d'accroître leur compétitivité, en gagnant du temps et en réduisant les coûts de trésorerie. L'Union européenne a déjà conclu 41 accords commerciaux créant une grande zone d'échanges facilités. Le prochain accord de libre-échange concernera le Vietnam. Nous attendons la ratification.

Quelles sont les difficultés auxquelles vos services sont confrontés ?

Dans la région, on dénombre 16 500 entreprises exportatrices. Les entreprises qui réalisent leurs échanges commerciaux au sein de l'Union européenne ne sont pas concernées par les formalités et contrôles aux frontières, à l'exception du dépôt d'une déclaration d'échanges de biens ou de services. Pour prendre l'exemple du Brexit, nous recensons 12 000 entreprises qui commercent avec le Royaume-Uni, dont la moitié qui ne sortent jamais du territoire douanier communautaire. Avec le soutien des réseaux des CCI, nous avons ciblé plus particulièrement ces 6 000 entreprises qui ont davantage besoin d'être sensibilisé et informé. Nous travaillons depuis deux ans sur le Brexit. Outre les questions sur les droits de douane et les montants, les entreprises s'interrogent sur les flux logistiques et les délais. Le sujet devrait revenir en force sur les 2-3 derniers mois de l'année et d'ici là nous devrions avoir toutes les réponses.

Quel est le bilan 2019 du commerce extérieur en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Les douanes établissent les statistiques du commerce extérieur. A ce titre, elles sont une source d'informations précises sur les opportunités à saisir sur les différents marchés. L'an dernier, le solde de la balance commerciale régionale est restée déficitaire à - 2 Md€, soit un léger mieux par rapport à 2018 où il était de - 2,2 Md€. L'Allemagne, l'Italie et l'Espagne forment le trio de tête des pays vers lesquels les entreprises régionales exportent. Le podium des pays fournisseurs se compose de l'Allemagne, l'Italie et la Chine.

Des opportunités à saisir sur les marchés japonais

L'accord de libre-échange entre le Japon et l'Union européenne (Japan-EU Free Trade Agreement JEFTA) est entré en vigueur en février 2019. Pour permettre aux entreprises régionales d'identifier des marchés à cibler et connaître les modalités douanières, une publication paraîtra en mai. « Auvergne-Rhône-Alpes affiche un déficit de sa balance commerciale de 200 M€ avec le Japon. Il y a du potentiel pour nos entreprises qui ne se tournent pas encore suffisamment vers ce marché », analyse Aude Calvignac. Co-éditée par la CCIR et la direction interrégionale des douanes, la publication sera un bon outil pour permettre aux acteurs de l'international de convaincre les dirigeants des opportunités à saisir, notamment dans l'agroalimentaire, la chimie ou encore le textile.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer