AccueilCollectivitésAu coeur de l'archéologie préventive

Au coeur de l'archéologie préventive

Anne Le Bot-Helly, comment évolue l’activité de l’archéologie préventive, spécifiquement en Rhône-Alpes, une région particulièrement riche en vestiges ? Elle suit les aléas de la construction.

Collectivités Publié le ,

Anne Le Bot-Helly, comment évolue l’activité de l’archéologie préventive, spécifiquement en Rhône-Alpes, une région particulièrement riche en vestiges ?

Elle suit les aléas de la construction. Qui dit moins de prêts, dit moins de projets et donc moins de fouilles. L’archéologie préventive est liée à l’activité économique. Prenons l’exemple d’un gros dossier aujourd’hui derrière nous : l’A 89, 500 m d’emprise archéologique en linéaire. A partir des années 1980, elle a généré des projets de zones d’activités, de routes annexes, donc de carrières puis de lotissements.

Les missions de vos services sont vastes : inventorier, étudier, protéger et promouvoir le patrimoine archéologique en Rhône-Alpes. Avec un outil essentiel, la carte archéologique régionale…


Si la carte archéologique est un outil d’aide à la décision, c’est le diagnostic qui décide ou non de la fouille. Et cette carte doit être interprétée sans arrêt, elle se construit, s’affine d’année en année. Pour en revenir plus généralement à nos missions, notre premier métier à nous, services de l’Etat, est de tenter d’éviter les fouilles. Ce qui n’est pas forcément le désir le plus cher des archéologues… Mais nous devons concilier l’activité économique et la recherche archéologique. Notre boulot est d’empêcher les destructions autant que possible, d’éteindre l’incendie et de préserver, de conserver sous les constructions ou les remblais. Il faut « sauver les meubles », en laissant les éléments in situ, pour pouvoir retrouver les fondations et éviter d’autres fouilles. Et nous pouvons aujourd’hui étudier les ressources avec d’autres outils. Il faut savoir que l’archéologie, ce sont des ressources finies. En schématisant, je dirais que plus c’est ancien, moins il y a en a… .../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5097 du samedi 19 avril 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?