AccueilActualitéAsvel Basket : coaching gagnant pour TJ Parker

Asvel Basket : coaching gagnant pour TJ Parker

JD Jackson aura fait les frais des mauvais résultats de son équipe. TJ Parker l'a remplacé dans l'urgence au poste d'entraîneur de l'équipe fanion de l'Asvel, au moins jusqu'à la fin de la saison. Face à Limoges hier, ses joueurs ont su répondre de la meilleure des manières, en gagnant.
Asvel Basket : coaching gagnant pour TJ Parker

Actualité Publié le ,

En battant Limoges (92-78) le 17 janvier à l'Astroballe (dans le cadre de l'Eurocoupe), l'Asvel retrouve la confiance suite à la retentissante défaite contre l'Elan Chalon la semaine dernière (84-52). Une contre performance qui avait coûté à JD Jackson - à qui il restait deux ans et demi de contrat- son poste d'entraîneur à la faveur de son adjoint et dorénavant head coach, TJ Parker. Un électrochoc voulu par la direction afin d'inverser la tendance et qui a donc payé. Retrouvant des fondamentaux qui leur avaient fait faux bond, les joueurs de la Green team furent plus appliqués en défense, dans la prise de rebonds, plus respectueux des consignes du coach en attaque et globalement plus impliqués. Un reproche, celui justement d'un manque d'implication, fait par les supporters en premiers lieux pour qui l'éviction de Jackson n'était que l'arbre qui cachait la forêt.

Tony Parker et Gaëtan Muller, respectivement président et président délégué ont donc fait confiance à TJ Parker, « dont le parcours éloquent en tant que joueur et entraîneur adjoint » a motivé sa nomination selon G. Müller. Le frère de Tony Parker, formé par la voie universitaire aux Etats-Unis, a poursuivi sa carrière au Paris Basket Racing puis au Sluc de Nancy, club avec lequel il sera champion de France en 2008. Il rejoindra en 2009 l'Asvel avant de mettre un terme à sa carrière de joueur et d'endosser celle d'entraîneur adjoint. A 33 ans, TJ Parker a géré en toute sérénité cette transition, embrassant aisément sa nouvelle fonction. Le style Parker ? Encore trop tôt pour le définir précisément mais on sait l'homme franc, passionné et élevé dans la gestion permanente de la pression. "Jusqu'à présent, nous n'avons pas su exister dans le championnat de Pro A" lançait-il à l'issue du match. Ce samedi contre Hyères-Toulon, il aura à coeur de confirmer ses bons débuts et prouver que le plus gros budget du championnat (8,5 M€) est également un club riche dans son effectif et qui saura s'imposer sportivement.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?