Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Seat Leon : une saveur sportive accrue

Publié le - - Automobile

Seat Leon : une saveur sportive accrue

En se parant d'une silhouette encore plus effilée que la Leon précédente, la quatrième génération du nom cultive plus que jamais la note sportive.

Directement rattaché à Audi dans l'organigramme du groupe Volkswagen, le constructeur espagnol Seat a notamment pour mission d'intégrer à ses modèles une certaine dose de sportivité, visuelle mais également tangible dans la conduite, qui le singularise des autres marques généralistes. Cela explique en partie la moyenne d'âge nettement abaissée de ses clients par rapport à ses concurrents.

Et force est de constater que la Leon nouvelle génération respecte à la lettre son cahier des charges. Car tout en épousant le style général de sa devancière, l'arrivante marque néanmoins nettement sa différence par ses traitements de détail plus incisifs. À commencer par sa calandre, passant du trapèze inversé à un contour hexagonal plus avenant... et évocateur des calandres d'Audi. Par contre, les optiques très froncées qui l'encadrent restent typiquement Seat, incorporant aussi une signature lumineuse caractéristique. Capot à double nervure, plis de tôle des flancs ascendants et vitrage latéral en biseau accentué, ou encore volumes sculptés de la face postérieure, donnent assurément du mouvement à la dernière Leon, même lorsqu'elle est à l'arrêt ! Et pour la petite histoire, le nom du modèle, apposé au centre du hayon, sous le logo Seat, ne figure plus en lettres capitales mais en cursives.

Abandonnant la formule 3 portes encore proposée sur sa devancière, la nouvelle compacte de Seat sort simultanément en berline 5 portes comme en break Sportstourer, dont les 27 cm supplémentaires (pour une longueur hors-tout de 4,64 m), ajoutent une forte dose de fonctionnalité, sans occulter le dynamisme de la silhouette. De son côté, la berline n'est pas en reste, sa longueur accrue de 8,6 cm sur la génération précédente donnant davantage d'espace aux places arrière, tout en ménageant un coffre de 380 litres, correct pour ses 4,36 m hors tout.

Mais la dernière Leon sort aussi le grand jeu à l'intérieur, avec une planche de bord au style recherché - les quatre bouches d'aération reprennent la forme hexagonale de la calandre - mis en exergue par une qualité des matières d'habillage rehaussée. Mieux encore, la nouvelle Seat est à la dernière page en matière d'infodivertissement et de connectivité. Déjà honorablement équipée, la finition d'accès Reference standardise ainsi phares à LED, jantes alliage 16'', rétros extérieurs électriques, volant cuir, freinage automatique d'urgence, régulateur/limiteur de vitesse, climatisation auto, démarrage sans clé, écran central tactile multimédia 8 pouces et frein de stationnement électrique.

Style (+ 2 500 €), Xcellence One à consonance luxe (+ 1 630 € sur Style), et FR One d'inspiration sportive (+ 2 040 € sur le stade précédent) forment une gamme épanouie. À l'exemple du niveau 2 Style qui ajoute l'instrumentation digitale sur écran couleur 10,25 pouces. De nombreuses aides à la conduite sont aussi de la partie, de série ou en option, à travers trois Packs Drive Assist (de 250 à 890 €). Une ligne Style Business est également prévue pour les professionnels.

Reposant sur l'essentiel de l'architecture technique de la dernière VW Golf et sa plate-forme MQB Evo, la nouvelle Leon est animée, au lancement, par cinq motorisations. En essence turbo à injection directe, un 4 cylindres 1.5 TSI 150 ch boîte 6 vitesses (à partir de 27 500 € en Xcellence One) se décline aussi en hybridation légère 48 volts eTSi 150 ch boîte auto DSG 7 rapports (+ 2 000 € en Xcellence One). Un 3 cylindres 1.0 TSi 110 ch (à partir de 21 370 € en Reference) les rejoindra bientôt. Pour leur part, les 4 cylindres turbo-diesel TDi 2.0 alignent 115 ch (à partir de 24 870 € en Reference) et 150 ch (à partir de 30 620 € en Style), ce dernier bloc étant associé à une boîte DSG7.

Best-seller du marché auto espagnol ces cinq dernières années, la Leon dépasse les 2,2 millions d'exemplaires au cumul de production des trois générations. La quatrième, toujours fabriquée à Martorell, près de Barcelone, introduira ultérieurement une version hybride rechargeable eHybrid 1.4 TSi de 204 ch, ainsi qu'une motorisation TGI 130 ch au gaz naturel comprimé.




Philippe DALASSIO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer