Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Barreau-Banque Populaire / Partenariat gagnant-gagnant

Publié le - - Vie juridique

Barreau-Banque Populaire /  Partenariat gagnant-gagnant
©ES - de g.à dr : Franck Evesque, directeur commercial régional Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes ; Thomas Peraldo, responsable partenariats professions libérales BP-Aura ; Joëlle Forest-Chalvin, vice-bâtonnière du barreau de Lyon ; Serge Deygas, bâtonnier ; Pascal Trimouillat, directeur général adjoint BP-Aura ; Laurent Dupas, directeur marchés des professionnels BP-Aura ; Sacha Gutbraut, responsable cabinet du bâtonnier.

C'est l'un de ces partenariats gagnants-gagnants qui a été renouvelé mercredi 15 juillet entre le barreau de Lyon (3560 avocats) et la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes.

Une convention signée pour deux ans (la durée d'un bâtonnat) qui permet aux avocats qui le souhaitent d'avoir accès à l'un des six conseillers bancaires spécialisés de la BP-Aura dédiés aux professions libérales. Mais aussi et surtout pour les avocats d'être éligibles à la société de caution Soprolib. Un partenariat qui existe depuis 2015 entre la banque de la Carpa (caisse des règlements pécuniaires des avocats) et le barreau de Lyon.

La BP-Aura compte dans ses clients 1200 professions réglementés (notaires, huissiers) dont une majorité d'avocats : « Le barreau compte beaucoup de jeunes dans ses rangs, précise le bâtonnier Serge Deygas, nous sommes attentifs à ce que les banques conseillent bien nos confères… »

La Banque Populaire Aura, qui a signé, tous secteurs confondus, 15000 PGE (prêts garantis par l'Etat) depuis le début de la crise covid, entend aussi accompagner les avocats sur le plan de l'innovation : « La technologie digitale nous a permis de signer des PGE dans la journée, précise le directeur général adjoint, Pascal Trimouillat, elle est au coeur de l'innovation. »

Les avocats, qui n'ont pas encore le niveau d'authentification numérique d'autres professions comme les notaires, travaillent sur des innovations de services telles que visio-avocats, plume by coda…

Au sein d'incubateurs, ce sont des projets portés par des avocats qui nécessitent un soutien financier proposé par la Banque populaire, à hauteur d'un prêt à taux zéro jusqu'à 30000 € dont 15000€ de trésorerie.

En parallèle au soutien à l'innovation, la BP-Aura propose des temps de formation aux avocats sur des sujets concrets comme l'installation d'un cabinet, la cybercriminalité etc.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide