Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Arcom parie sur les automatismes made in France

le - - Entreprise de la semaine

Arcom parie sur les automatismes made in France
photo Pierre Bourdis INNWEO - Site production Groupe Arcom à Brindas

Fabricant et intégrateur de solutions pour la maitrise de l'énergie, le Groupe Arcom s'est imposé au fil du temps comme un acteur majeur du smart building et de la smart city dans l'Hexagone. Ambitieux, il prévoit de monter en puissance à l'international dès l'année prochaine.

Spécialisé, depuis plus de 10 ans, dans la conception, la fabrication et l'intégration d'automatismes intelligents pour le bâtiment, ainsi que dans l'éclairage urbain, le Groupe Arcom met un point d'honneur à produire en France ses propres cartes électroniques. « Nous sourçons nos composants en Asie, bien entendu, mais l'ensemble du process de fabrication et d'assemblage est ensuite réalisé sur notre site de Brindas, près de Lyon, et à Chalon-sur-Saône, où nous avons notre siège et une unité d'assemblage », insiste Patrick Tabouret, le président du groupe.

Né du rapprochement des sociétés AR2I et Comtec Technologies, en 2006, le Groupe Arcom monte rapidement en puissance et réalise très vite 10 M€ de chiffre d'affaires avec une centaine de salariés. En 2009, pourtant, ses dirigeants choisissent de céder leur gamme de produits de régulation du chauffage, de la climatisation et de la ventilation, qui représente alors 90 % de leur chiffre d'affaires, pour se recentrer sur la conception, l'installation et la maintenance d'automatismes sur mesure.

Avant d'engager une troisième étape dans la vie de l'entreprise quatre ans plus tard. « En 2013, nous avons créé un pôle Produits (Ndlr : Arcom pour les automatismes des bâtiments, Citylone pour l'éclairage public) et un pôle Électronique, afin de développer de nouvelles activités dans le cadre de marchés européens. Nous avons également créé la société, Rhône Électronique Express, pour assurer la fabrication de cartes électroniques afin de satisfaire les besoins en électronique de nos filiales », précise-t-il.

Aujourd'hui, le Groupe Arcom emploie 65 personnes et consacre chaque année plus de 10 % de son Chiffre d'Affaires, qui s'élève désormais à 8 M€, à la R&D. Il dispose de son propre laboratoire de recherche et développement en électronique, mais aussi d'outils de dernière génération pour le test de ses produits. « Notre usine de Brindas, qui est dédiée à la production, est certifiée par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment pour aller toujours plus loin dans l'intelligence des bâtiments et la smart city », ajoute Patrick Tabouret.

Convaincus que leur marché va encore croître à l'avenir, les dirigeants du Groupe Arcom entendent renforcer leur positionnement pour assurer le développement de leurs propres activités. « Pas de diversification en vue, confirme le président. Nous avons d'ores et déjà identifié les clients et les projets qui vont nous permettre d'augmenter notre chiffre d'affaires dans les années à venir. » Une croissance qui passera notamment par l'augmentation de la part du chiffre d'affaires généré par les activités de production. Alors qu'elles ne représentaient que 30 % du total en 2015, elles totalisaient 70 % en 2017. « Leur part devrait même monter à 80 % à l'horizon 2019 », conclut Patrick Tabouret.

Patrick Tabouret : « Une stratégie export dès l'année prochaine »
Président du Groupe Arcom

Qu'est-ce que le Groupe Arcom peut apporter dans la gestion du smart building et de la smart city ?

Nous estimons que le bâtiment intelligent et connecté doit pouvoir offrir plus de bien-être à ses occupants et répondre aux réglementations énergétiques et environnementales internationales : qualité de l'air intérieur, confort thermique avec la juste température, confort visuel avec un bon équilibre entre l'éclairage naturel modulé par les stores et des lumières adaptées aux postes de travail. Tous ces paramètres doivent être modulables, pilotables et régulés automatiquement en fonction des conditions climatiques extérieures. Il en est de même pour l'éclairage des villes et des zones urbaines, qui doit être programmé pour allier confort, sécurité des citoyens et performance énergétique.

Qui sont vos clients ?

Nos clients sont des installateurs, mais le client final est soit une collectivité, lorsque nous intervenons sur la smart city, soit l'utilisateur direct lorsqu'il s'agit de smart building.

Et vous intervenez aussi bien en France qu'à l'export ?

Pour le moment, l'export reste très minoritaire dans notre activité, puisque nous réalisons 90 % de notre chiffre d'affaires en France. Nous faisons quelques opérations à l'international, mais il s'agit juste d'opportunités qui se présentent et que nous saisissons. Toutefois, nous allons développer une véritable stratégie de développement à l'international dès l'année prochaine, en priorité dans des pays d'Europe de l'Ouest.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer