AccueilEconomieFinancesAnticipations 2016

Anticipations 2016

Sur bien des points, l'année 2016 ressemblera à l'année qui vient de s'écouler. Les investisseurs ont en effet toujours conscience que les risques pesant sur la croissance de l'activité économique sont loin d'être totalement écartés, que cela soit du côté des pays développés ou des pays émergents.

EconomieFinances Publié le ,

Une longue liste d’évènements économiques et financiers ont marqué l’année 2015 en changeant structurellement les anticipations des investisseurs et par ce biais le fonctionnement des marchés financiers. Citons parmi ces évènements l’abandon du taux plancher EUR/CHF, le lancement d’un important programme d’achats de dette publique par la Banque centrale européenne (BCE), la crise boursière chinoise, le référendum grec, la dévaluation du renminbi chinois, la chute importante des cours des matières premières et enfin la hausse des taux directeurs aux Etats-Unis.

Au cœur des évolutions que nous observerons courant 2016, les politiques monétaires continueront d’alimenter l’évolution des taux d’intérêt et des taux de change. Le dollar américain devrait d’ailleurs jouer un rôle central. Le billet vert restera un facteur déterminant dans l’évolution du prix des matières premières ainsi que de la stratégie de change de la Chine.

Fait nouveau depuis la hausse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) en décembre dernier, il faudra également compter sur une poursuite de la divergence des politiques monétaires entre la Fed et les autres grandes banques centrales. Selon la dynamique du cycle économique américain et la fréquence des resserrements monétaires nécessaires afin d’éviter un dérapage de l’inflation sous-jacente, la première économie mondiale ainsi que sa banque centrale feront l’objet d’une attention particulière.

Entre hausse graduelle des taux aux Etats-Unis et augmentation continue du bilan de la BCE grâce à une politique accommodante, les anticipations de marché pourraient difficilement s’ancrer dans un consensus à court terme et contribueront à générer de la volatilité. Les conséquences induites par ces évolutions devraient se traduire par des variations sur la valeur du dollar et par conséquent sur le cours des matières premières pouvant peser sur la santé des pays émergents.

De plus, il faudra composer avec d’autres facteurs qui en trame de fond pourraient amplifier le mouvement erratique des marchés tels que l’agenda politique en zone euro et plus généralement en Union Européenne avec le référendum au Royaume-Uni, la nouvelle donne en Espagne suite aux élections, le risque inflationniste et la perception par les investisseurs d’une Fed en retard dans le cycle de durcissement ou au contraire en avance.

L’année 2016 pourrait donc s’avérer une année similaire à 2015 avec une amélioration de l’environnement économique et financier, avec cependant un risque majeur de perte de confiance dans les politiques monétaires des banques centrales en cas de ralentissement trop marqué de la croissance américaine.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?