AccueilDroitAnne-Sophie Chavent-Leclère : l'IEJ chevillé au corps

Anne-Sophie Chavent-Leclère : l'IEJ chevillé au corps

Après le lycée, Anne-Sophie Chavent- Leclère opte pour le droit.

Vie juridiqueDroit Publié le ,

Lyon 3 lui ouvre les portes du juridique. C’est une révélation, un véritable coup de foudre pour cette matière que certains trouvent rébarbative. Elle sort major de sa promo en droit pénal (DEA) et obtient de facto un « contrat doctoral ». Cette allocation lui permet de préparer et de passer sa thèse (sujet : « La propriété en droit pénal »), tout en suivant parallèlement un cursus à l’IEJ (Institut d’études judiciaires) et en enseignant à Lyon 3. Se définissant comme sérieuse et assidue, voire bachoteuse, elle tisse alors de nombreux liens avec ceux qui sont aujourd’hui ses confrères ou qu’elle croise professionnellement. Passionnée par le droit pénal, mais aussi public, elle est nommée maître de conférences en 2005. Devenant enseignant-chercheur, elle effectue en même temps son stage d’avocat chez Me Alain Jakubowicz, chez qui elle reconnaît de rares qualités professionnelles. .../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5097 du samedi 19 avril 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?