Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Anne et Patrick Poirier, un « voyage sans carte »

Publié le - - Exposition

Anne et Patrick Poirier, un « voyage sans carte »
© ADAGP - Exotica, 2000, Deidi von Schaewen.

Il faut courir au Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne pour découvrir la première grande rétrospective française des époux Poirier, une splendide exposition à la fois troublante et apaisante.

Intitulée Danger zones, du titre d'une de leurs pièces, créée en 2001, cet accrochage retrace en quatre salles, 40 ans de travail en commun d'un des tout premiers couples de l'art contemporain. Ceux qui se présentent comme architectes-archéologues ont été parmi les premiers artistes à emboîter le pas à Claude Lévy-Strauss et parcourir le monde pour comprendre l'organisation des cités antiques et les formes de leur disparition. Aujourd'hui encore, avec une oeuvre comme Hatra, un tapis en soie, laine et fibre de bambou figurant la ville en ruines, ils continuent leurs recherches et questionnent le monde d'aujourd'hui.


La première salle s'ouvre sur Danger Zone, l'oeuvre qui a donné son titre à l'exposition, Exotica une œuvre que les amateurs avaient pu découvrir lors de la 5è Biennale d'art contemporain, Partage d'exotismes (voir encadré) et 2235 après Jésus Christ. Maquettes en miroir de villes mortes, ces installations sont emblématiques de leur travail. Un travail sur la mémoire, sujet qui innerve leurs recherches, consistant à visiter, fouiller, collecter et inventorier des sites et des vestiges issus des civilisations anciennes et à fantasmer les ruines de nos civilisations modernes.

La deuxième salle, celle des « regards intérieurs » convoque un carnet de voyages à Los Angeles, un herbier et une sublime toile bleu azur baptisée Galaxie de la mémoire où figurent des planètes, des étoiles aux noms d'Utopie, Musique, Désespoir, Vision. Une bulle d'espoir dans une exposition par ailleurs très sombre et mélancolique. Témoin de cette tension, accrochée juste en face, Archéologie du futur, Mesopotamia (2012-2016), une allégorie monochrome blanche des destructions en cours au Moyen-Orient.

La troisième salle nous emmène au cœur de l'installation in situ re-composée de pièces anciennes comme Dépôt de mémoire et d'oubli, constituée d'une grande croix de fer lumineuse et grillagée qui dialogue avec un sol recouvert de morceaux de miroirs et une échelle qui pourrait être celle de Jacob. Brassant les cultures, les symboles et les mythes, Anne et Patrick Poirier recomposent l'imaginaire de chacun par de subtils empilements de sens et de signes.

La dernière salle expose, comme la boucle d'un voyage intérieur qui se referme, des maquettes de vestiges archéologiques engloutis sous une eau noire éclairées par des textes écrits en lettres dorées, pièces anciennes présentées pour la première fois à la Documenta 5 de Cassel. « Voyage où les temps et les lieux se mêlent, un voyage sans chronologie ni carte, à travers les paysages de notre mémoire, à travers (nos) travaux anciens et nouveaux. ». Danger Zone parcourt 30 ans de création, soit une quarantaine d'oeuvres sur 1 200 m2 et mérite vraiment le détour

Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne, jusqu'au 29 janvier

ww.mamc-st-etienne.fr

Exotica


Présentée en 2000 pour la Biennale d'art contemporain, Partage d'exotisme, Exotica est une œuvre caractéristique du travail de Anne et Patrick Poirier. Construite à partir de rebuts (jouets, emballages, boîtes) recouverts de peinture noire, la ville qu'ils ont imaginée ne respecte pas du tout les échelles, juxtaposant une zone industrielle, un aéroport, un port, des habitations qui auraient été ravagée par quelque cataclysme. Elle fait référence à cette poésie des ruines qui fascine les artistes depuis leurs débuts, qu'elles soient réelles ou fantasmées.




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer