AccueilEconomieFinancesLyon : Angelor prône une finance au service du bien commun

Lyon : Angelor prône une finance au service du bien commun

L’acteur lyonnais de capital-risque soutient des start-ups de la santé, de l’alimentation et de l’environnement. Plus de 20 millions d'euros ont été investis à travers 65 prises de participation.
Lyon : Angelor prône une finance au service du bien commun
DR - L’équipe Angelor compte 6 personnes : Aymeric Bordet, Marie Chambodut, Henry Angleys, Sébastien Bonte, Martine Biard et Geoffroy Wormeringer.

EconomieFinances Publié le ,

"Nous aidons les entrepreneurs à développer leur idée et à faire grandir leur start-up en investissant financièrement dans les projets, mais aussi en les accompagnant grâce aux conseils des dirigeants-actionnaires", résume Sébastien Bonte, associé-fondateur d’Angelor.

C’est là toute l’originalité de l’approche d’Angelor puisqu’au-delà de l’aspect financier, les compétences et expertises de chefs d’entreprise expérimentés sont mises au service des start-ups.

A ce jour, 300 dirigeants-actionnaires ont investi plus de 20 M€ et réalisé 65 prises de participation via des sociétés d’investissement. Des chefs d’entreprise bien connus font partie du réseau d’actionnaires : Régis Pelen, Christian Barqui, Philippe Imberton, Pierre Martinet, Jean-Frédéric Geolier, Laurent Huynh, Philippe Archinard, Philippe Desmarescaux, Romain Fontanel…

Angelor, c'est 2,2 millions d'euros investis en 2021

"Nous avons actuellement un portefeuille de 50 start-ups et avons fait le choix d’un engagement dans trois secteurs à enjeux sociétaux que sont la santé, l’agro-alimentaire et l’environnement. Nous recevons 700 à 800 dossiers par an et sélectionnons 7 à 12 start-ups de 0 à 3 ans d’existence. Avec un actionnariat de dirigeants d’Auvergne-Rhône-Alpes, nous privilégions des entreprises régionales pour plus de proximité", explique Sébastien Bonte qui précise que l’investissement s’élève de 200 000 € à 1 M€.

"L’an dernier, dix prises de participation ont été menées pour un montant de 2,2 M€ dans 3 start-ups de l’agro-alimentaire (Ecosiag, Top Order et Boissons Mé-Mé), 2 start-ups de l’environnement (Entent et Wise-Integration) et 5 start-ups de la santé (Gaoma, Mablink, Mexbrain, Japet et Diagnoly)", poursuit Marie Chambodut, associée-directrice d’investissement.

En 2021, trois sorties ont également été opérées. "Il s’agit des sociétés Apitrak, Via Terroirs et Waga Energy dont l’introduction en bourse a été un succès", détaille Henry Angleys, associé-directeur d’investissement.

Des investissements dans l’éducation et la formation

Cette année, Angelor espère obtenir son agrément de société de gestion et lancer son fonds à l’automne. "Ce fonds devrait investir 50 M€ dans 25 participations sur 2 à 3 ans", fait savoir Marie Chambodut.

"Nous serons ainsi en capacité de mobiliser des capitaux institutionnels et des capitaux plus importants pour des investissements de 500 000 € à 2,5 M€", complète le président-fondateur. T

oujours dans l’optique de développer une finance au service du bien commun, Angelor pourrait s’intéresser au secteur de l’éducation et de la formation.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?