AccueilMusiqueAngela Meade chante l'amour et la mort d'Ermione

Angela Meade chante l'amour et la mort d'Ermione

Rossini met en musique un livret adapté d'Andromaque de Racine, dans un opéra saturé d'airs virtuoses.
Angela Meade chante l'amour et la mort d'Ermione
© Faye Fox - Angela Meade

CultureMusique Publié le ,

Ermione aime Pirro qui en aime une autre. L’amour se mue en haine jusqu’au dénuement inélectable. L’argument ressemble à celui d’une tragédie de Racine. Et pour cause, Ermione, l’opéra le plus sombre de la pétiode napolitaine de Rossini, s’inspire librement d’Andromaque.
Cet ouvrage, donné en version de concert, réjouira le mélomane à plus d’un titre. Œuvre méconnue et oubliée, cet opéra ne fut redécouvert qu’en 1977, soit plus d’un siècle après la mort du compositeur. Autant dire qu’il s’agit d’une rareté. A la tête de l’orchestre et des chœurs de l’opéra de Lyon, Alberto Zedda. Ce maestro milanais de 87 ans dirige le festival de Pesaro, ville natale de Rossini et rendez-vous de ses tifosis où il a contribué à exhumer des partitions longtemps oubliées. Plus rossinien que lui, tu meurs !


Sur le plateau, le gratin du bel canto défendra une partition qui rompt avec les codes de l’opera seria, sans tourner le dos à la virtuosité des airs, notamment ceux confiés aux deux amants qu’interprètent Angela Meade et Michael Spyres. La soprano américaine fait beaucoup parler d’elle aux Etats-Unis où elle a remporté le Prix Beverly Sills (2012) et le prix Richard Tucker (2011). Le ténor, américain lui aussi, a fait exploser l’applaudimètre, cet été au Festival d’Aix-en-Provence où il chantait dans un oratorio de Haendel. Autour d’eux, Eve-Maud Hubeaux (Andromaca) et Dmitri Korchak (Oreste).


Opéra de Lyon, 13 novembre à 16 h (15 novembre au Théâtre des Champs-Elysées)
www.opera-lyon.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?