AccueilCollectivitésAMF : François Baroin rencontre Claire Peigné

AMF : François Baroin rencontre Claire Peigné

En déplacement à Lyon, le président de l'Association des maires de France et des présidents d'intercommunalité (AMF) François Baroin est venu rencontrer Claire Peigné, présidente de l'AMF69, ainsi que les présidents des associations départementales de la nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes.
AMF : François Baroin rencontre Claire Peigné
D.R. - Claire Peigné entourée de François Baroin et du président du Département Christophe Guilloteau

Collectivités Publié le ,

Le président de l’AMF, qui, avec ses services, prépare le Congrès 2016 des maires et des présidents d’intercommunalité de France, exceptionnellement organisé à Paris les 31 mai, 1er et 2 juin prochains, est également intervenu, à l’hôtel du Département du Rhône, devant 110 maires et élus du Rhône et de la Métropole de Lyon, sur de nombreux sujets d’actualité du bloc communal et des collectivités territoriales.

Notamment interpelé sur la baisse des dotations de l’Etat au bloc communal, qui entre dans une nouvelle phase d’accentuation, mais également sur les rythmes scolaires, François Baroin a indiqué que le « bras de fer » avec l’Etat était toujours engagé sur les problématiques financières, au titre desquelles il ne peut être demandé aux communes de porter 25 % de l’effort en matière de désendettement public, alors qu’elles ne sont responsables que de 5 % de la dette, et le tout en menaçant, de ce fait, gravement l’investissement public local, dont le recul pourrait coûter entre 0,2 et 0,7 point de croissance par an dans les prochaines années, et près de 80 000 emplois.

Maire depuis 21 ans, le président de l’AMF a partagé avec les maires et élus locaux présents son constat de « mandature municipale la plus difficile connue à ce jour sous la Ve République ». Il est en effet concrètement demandé aux maires d’en faire plus et mieux, pour répondre aux exigences de leurs populations, à la réglementation et aux normes, avec moins. La réforme des rythmes scolaires enlève ainsi concrètement 700 M€ aux communes.

Malgré le contexte, également marqué par un risque de crise de l’engagement, conforté par de telles mesures « technocratiques », François Baroin a salué le volontariat des élus locaux, très largement bénévoles et passionnés, qui se veulent constructifs sur bon nombre de sujets du moment, tels les schémas départementaux de coopération intercommunale ou encore les communes nouvelles, qui sont inscrites dans un mouvement qui s’accélère et qui concerne aujourd’hui 1 million de Français, 1 000 communes pour plus de 300 fusions.

En conclusion, le président de l’AMF et Claire Peigné ont rappelé toute l’importance du prochain Congrès, auquel François Baroin souhaite la présence du Président de la République, pour lui montrer la mesure de l’engagement et de la démarche constructive des maires, présidents d’intercommunalité et leurs élus, « dans un contexte particulier, également suite aux attentats du 13 novembre, au titre duquel les élus locaux sont prêts à prendre leurs responsabilités et leurs parts, mais pas au-delà du raisonnable, de l’équitable ».

Les maires de la Métropole de Lyon et les maires et présidents d’intercommunalité du Rhône seront ensuite, au sein de l’AMF69, leur association locale, en congrès départemental et métropolitain, pour la première fois sur deux journées (vendredi après-midi et samedi matin), les 30 septembre et 1er octobre prochains, à Villefranche-sur-Saône.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?