Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Amazon verra le jour à Colombier-Saugnieu

le - - Collectivités

Amazon verra le jour à Colombier-Saugnieu

Le tribunal administratif de Lyon a rejeté les recours visant à annuler le permis de construire de la plateforme logistique d'Amazon à Colombier-Saugnieu. Pierre Marmonier, son maire, insiste sur les enjeux économiques positifs associés à l'émergence d'un tel site à l'échelon communal, intercommunal et régional.

« Les recours dirigés contre la construction de cette plateforme ont freiné un projet qui devait voir le jour en cette fin d'année 2019. Il est aujourd'hui prévu une mise en route du site avant fin 2021 » explique le maire de la commune de Colombier-Saugnieu.

L'édile ne cache pas sa satisfaction pour ce programme d'ampleur conduit par Goodman France (gestionnaire de sites logistiques) pour le compte du groupe Amazon. « 20 hectares vont être ainsi urbanisés pour une surface d'entrepôt de 160 000 m2. Entre 1 000 et 1 500 emplois directs seront créés sans compte ceux indirects. C'est important pour le développement de la commune, de l'intercommunalité, de l'aéroport et même au-delà » poursuit le maire. Les recours émis par la Fédération régionale des associations contre le train en zone urbaine et pour le respect de l'environnement (Fracture) et de l'association contre l'extension et les nuisances de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry n'ont pas suffit à freiner la réalisation de ce projet qui acte le déploiement à l'est de la commune, sur des terrains d'Etat et situés sur l'emprise aéroportuaire gérée par Vinci Airports.

Avec 12 M€ de budget annuel, la commune de 2600 habitants, tire la majorité (70%) de ses revenus de l'activité de l'aéroport et accueille entre 6 000 et 7 000 emplois sur son territoire.

Quand l'agriculture donne des ailes

Marquée par une dualité forte, car accueillant à la fois une activité aéroportuaire et agricole, Colombier-Saugnieu défend une identité de village. Pour maintenir ce caractère face au développement de « Saint-Ex », la commune mène une politique de protection des espaces naturels et agricoles périurbains (PENAP) sur 600 hectares. Une animatrice agricole a par ailleurs été embauchée pour animer un poolde 35 agriculteurs locaux de l'aire d'alimentation du captage du Reculon, pour initier de nouvelles pratiques




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer