Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Aménagement - Quartier de l’Industrie (Lyon) : une nouvelle phase annoncée

Publié le - - Collectivités

Aménagement - Quartier de l’Industrie (Lyon) : une nouvelle phase annoncée
Les surfaces économiques du quartier de l'Industrie seront bientôt toutes livrées (130 000 m2). Ce sera ensuite le temps de la résidentialisation du quai Paul-Sédaillan. 650 logements, un parc et des équipements publics sont prévus entre l'hôtel en construction et le bâtiment d'ICMI. A terme, le quai sera à sens unique et un belvédère sera aménagé devant les logements, agrémentés de commerces. Gros plan.

En juillet 2001, Infogrames emménageait dans les « péniches » (campus Verrazzano) qui font aujourd’hui face au cinéma Pathé.

Première implantation dans le quartier en friche dit de l’Industrie à Vaise, cette entreprise a été l’étincelle qui a généré ensuite la transformation du quartier en « pôle numérique ». Quelques temps après, Cegid construisait son siège à côté d’Infogrames, sur un tènement occupé naguère par un fabricant de… péniches. Depuis, les constructions s’enchainent dans ce quartier dont le Grand Lyon a confié l’aménagement à la Serl dès 1999. Celleci gère deux Zac.

Du nord au sud

La Zac Sud, sur 10,5 ha, de la rue du four à chaux jusqu’aux immeubles Docksites/Cegid/ Electronic Arts. Elle comprend un parc public de 7 800 m2, 77 500 m2 de plancher dont 68 300 m2 d’activités et commerces et 110 logements. Cette Zac est quasiment achevée. Le jardin va être prochainement terminé. La résidence hôtelière Dock Ouest a été livrée il y a quelques mois (à côté de Akka Technologies). 26 logements du promoteur Diagonale seront bientôt finis.
La Zac Nord prend le relais de l’aménagement jusqu’à la pointe formée par le rapprochement de la rue Joannès Carret et du quai Paul-Sédaillan. Sur 11,3 ha, 121 000 m2 de plancher sont prévus dont 62 500 m2 pour d’activité et de commerces. 25 000 m2 sont déjà réalisés. La Villa Créatis a été la première à sortir de terre en 2003, à l’extrême Nord. Depuis, sont arrivés le bâtiment I-Way et le siège d’Apicil. 22 000 m2 sont en cours de construction et notamment un immeuble regroupant un hôtel 3 étoiles de 140 chambres et 4 000 m2 de bureaux ainsi que 13 400 m2 pour la société ICMI, holding de Jean-Michel Aulas (par laquelle il détient des parts de Cegid et de l’OL notamment). Ces deux opérations sont développées par le promoteur Filying (ex RIC), dirigé par Gilbert Giorgi, également administrateur de l’OL.
Hors ZAC, à proximité de la Villa Creatis, le Spi West (6 000 m2), siège du Cluster Edit sera livré prochainement. D’autres constructions verront le jour mais d’ores et déjà, le quartier de l’industrie abrite 7 500 emplois.
Maintenant, c’est un pôle logement de 600 à 650 appartements qui va mobiliser les acteurs locaux. Le président du Grand Lyon, Gérard Collomb et l’urbaniste Didier-Noël Petit ont présenté la semaine dernière ce projet qui comptera 25 % de locatif social, 15 % d’accession sociale et 60 % d’accession libre.

Un quartier dans le quartier

Ce «quartier dans le quartier » comprendra donc des ilots d’habitation plus un parc public de 5 000 m2 (le Jardin des Trembles), un square, une crèche, une salle de sport, un centre social et l’école Laborde reconstruite. Le tout sera largement ouvert sur la Saône. Ce projet est d’ailleurs très lié aux aménagements prévus dans le cadre des Rives de Saône entre Lyon et Neuville. Un programme complet est prévu pour les 2,5 km de quais entre le futur pont Schuman et l’ile Barbe. La première zone d’aménagement se situera devant la brasserie l’Ouest avec ponton et péniches. Le cheminement sera ensuite plus « naturel » jusqu’au futur Jardin des Trembles faisant lui-même suite aux logements. A cet endroit, le promeneur trouvera des commerces, une halte fluviale, un belvédère. Une piste cyclable sera ménagée tout le long du quai tandis que la voirie sera circulable à sens unique.
Car la circulation sera également revue et corrigée. Gérard Collomb et Didier-Noël Petit avancent deux raisons à cela : prendre en compte l’impact du futur pont Schuman et apaiser les quais pour les rendre compatibles avec la présence de logements. En conséquence, la rue Joannès Carret sera réaménagée pour y développer le trafic le long de la voie ferrée tandis que le quai sera à sens unique Sud-Nord.
Côté stationnement, chaque ilot d’immeubles sera doté de parkings souterrains. Dans les rues entre les bâtiments, 850 places sont prévues.
Bien sûr, il faudra quelques années pour réaliser tout cela. La rue Joannès Carret sera transformée en 2013 et 2014. Les premiers travaux des rives de Saône débuteront en 2015, concomitamment sans doute aux travaux des logements et des équipements publics. Les appels à projet pour les ilots d’habitation seront en effet lancés début 2013.
Le tout sera fini aux alentours de 2017. D’ici là, il faudra achever les acquisitions foncières et démolir les bâtiments, ce qui est déjà prévu pour 2013 et 2014.

Alban Razia




GiB
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer