AccueilSantéAllergies : les animaux aussi

Allergies : les animaux aussi

Chez l'animal, les allergies « apparaissent après une balade en forêt, ou lorsque l'animal retourne dans la maison de campagne de ses maîtres après de longs mois », explique la Fondation 30 millions d'amis.
Allergies : les animaux aussi
PHOVOIR

Art de vivreSanté Publié le ,

« Celle-ci est en effet remplie de poussières et d'acariens, parfois de moisissures. » L'animal peut alors développer une dermatite atopique, qui se manifestera par un prurit permanent. Comprenez par-là que votre animal connaîtra des démangeaisons incessantes, qui le conduiront à se gratter et à se mordiller sans arrêt. Avec à la clé, une perte de poils, de véritables ulcérations cutanées voire une infection.

Comment réagir ? Avant de mettre en place un traitement, identifiez les causes de l'allergie. Vous devrez donc observer l'environnement et démasquer le coupable. « Si l'allergie est accidentelle, un traitement anti-inflammatoire par corticoïde ou antihistaminique sera prescrit », continue 30 millions d'amis. « Il est également conseillé d'appliquer un produit topique, c'est-à-dire qui agit essentiellement sur la peau et les muqueuses, à base d'avoine. Celle-ci possède des vertus calmantes reconnues. Cela apaisera les démangeaisons ». Au moindre doute et si le phénomène ne disparaît pas rapidement, consultez votre vétérinaire.

Une nouvelle appli santé personnalisée

Sur le site Santé.fr du ministère de la Santé, vous pourrez désormais accéder à un nouvel outil intitulé « J'agis pour ma santé ». Cet outil interactif, appelé un widget, vous permettra grâce à différents filtres de trouver toutes les infos santé qui vous concernent personnellement.

Des exemples ? Il suffit de renseigner le sexe et l'âge de votre enfant, pour recevoir toute l'information relative à son parcours vaccinal, des conseils en matière d'alimentation. Vous pourrez également trouver un pédiatre près de chez vous en cas de besoin.

Une femme enceinte pourra obtenir une liste des aliments à éviter, des conseils sur le bon usage des médicaments ou encore sur le dépistage des maladies génétiques. Un sénior pourra tester son niveau de risque cardiovasculaire et connaître les bénéfices d'une activité physique régulière…

Le chocolat passe à table

En matière de santé, le chocolat noir n'a plus à faire ses preuves. Riche en antioxydants, il empêche la formation de radicaux libres délétères pour les cellules et réduit le risque de diabète, de certains cancers et de maladies cardiovasculaires.

Le chocolat contient du magnésium, essentiel pour lutter contre les épisodes de fatigue et d'irritabilité. Il renferme aussi du zinc qui participe au renouvellement de nos cellules. Le chocolat est une précieuse source de tryptophane, utile à la synthèse de « l'hormone de la sérénité » : la sérotonine. Attention cependant, les chocolats au lait ou blanc - s'ils ravissent nos papilles - sont plus des sources de saccharose et de lipides qu'autre chose. Sans les bannir totalement, veillez à ne pas en abuser !

Bien évidemment, le chocolat entre dans les recettes de nombreux desserts. Gâteaux, crèmes, coulis… les formes sont presque infinies. Quant aux unions, entre les bananes, les poires ou encore les épices, le chocolat s'entend avec quasiment tout.

Mais le cacao entre aussi dans la composition de plats salés et accompagne parfaitement les produits carnés comme le foie gras, la volaille, la viande de bœuf ou le lapin.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?