Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

All apologies

le - - Billet

Combien de fois en dix heures d'audition devant le congrès Mark Zuckerberg, patron de Facebook, a-t-il présenté cette semaine ses excuses dans le scandale qui l'implique à Cambridge Analytica, l'entité qui a absorbé à l'envi les données, soi-disantes protégées, de 87 millions d'utilisateurs du réseau social ?

S'il a fait preuve d'une grande habileté en répondant presque toujours à côté des questions qu'on lui a posé, le jeune entrepreneur, a fait aussi preuve d'une impassibilité assez déconcertante vis à vis de la définition même de « données », pourtant élément fondamental du business modèle de Facebook. Et on se rend bien compte des limites de celui-ci tandis que l'intérêt général et surtout celui privé se heurtent avec fracas à cette appréhension de la financiarisation de la data. Le fossé culturel est ainsi profond entre les Etats-Unis et l'Europe, celle-ci qui semble plus attentive et restrictive quant aux utilisations des données. A ce propos, la présidente de l'Estonie, alias digital nation, a lancé cette semaine à Lyon un appel général pour une harmonisation européenne de ces données arguant de la pertinence du modèle e-estonien développé par son administration. Kersti Kaljulaid, j'te like !




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide